Gatineau parmi les moins performantes

Seules les villes de Québec et Montréal font... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Seules les villes de Québec et Montréal font pire que Gatineau dans le groupe des villes comptant 100 000 habitants et plus.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des milliers de données compilées par les municipalités du Québec et analysées par des chercheurs de HEC Montréal tendent à démontrer que le contribuable gatinois paie cher, plus que les autres, notamment en ressources humaines, pour les services qu'il obtient de sa municipalité.

Avec toutes les imperfections comptables qu'on pourra y trouver et les bémols qu'on tentera d'y apporter, le Palmarès des municipalités publié aujourd'hui par les journaux du réseau Gesca, dont LeDroit fait partie, classe la Ville de Gatineau au 8e rang sur les 10 villes avec lesquelles elle se compare au chapitre de la performance.

> Palmarès des municipalités 2014

Seules les villes de Québec et Montréal font pire que Gatineau dans le groupe des villes comptant 100 000 habitants et plus. Les villes de Trois-Rivières, Lévis et Laval occupent le podium des trois grandes villes les plus performantes de la province.

En 2012, la Ville de Gatineau a dépensé 1910 $ par habitant sur son territoire. La même année, le contribuable gatinois payait pourtant 2300 $ en taxes municipales pour une maison évaluée à 208 000 $.

Gatineau dépense ainsi beaucoup plus que la moyenne des autres Villes du même groupe de référence qui est de 1746 $ par citoyen. Des villes comme Longueuil (1542 $), Trois-Rivières (1626 $) et Laval (1686 $) sont toutes plus performantes que Gatineau, dont les dépenses sont d'ailleurs à la hausse de 4,6 % par année, selon le HEC.

« Exercice déficient »

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, est d'avis que l'exercice fait par le HEC est déficient. Il refuse pour l'instant de se comparer avec les autres villes du même groupe de référence sur la base de l'analyse faite par les chercheurs du HEC. Il arrive toutefois à servir une explication sur les raisons qui font en sorte que Gatineau dépense plus d'argent par habitant que Laval ou Longueuil.

« C'est Montréal, lance-t-il. C'est juste à côté. Les citoyens de Laval et Longueuil vont probablement chercher des services à Montréal qu'ici nous devons nous payer nous-même. La dépense seule ne suffit pas pour tirer des conclusions. Ce type de comparaison entre les villes est tout à fait périlleux. On fait abstraction du niveau de service et on oublie que Gatineau, comme Montréal et Québec, a des responsabilités, comme le logement par exemple, que d'autres villes n'ont pas et qui mettent de la pression sur nos finances. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer