Le plus bas soumissionnaire ronge son frein

L'entreprise Excterra, dont le prix horaire est de... (Archives, La Presse)

Agrandir

L'entreprise Excterra, dont le prix horaire est de 50 $, a obtenu 51 % des heures de location, alors que Excavation D.R. suit avec 18,3 % des heures, à raison d'un prix horaire de 65 $.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une seule entreprise a obtenu plus de la moitié (51 %) des heures de travail accordées par la Ville de Gatineau pour la location de rétrocaveuses, entre le 1er janvier 2013 et le 29 mars 2014. Le plus bas soumissionnaire, lui, s'est vu confier trois fois moins de boulot.

La Ville de Gatineau se réfère à sa liste de fournisseurs pour la « location de machinerie lourde avec opérateur » et doit, comme toute autre municipalité au Québec, faire appel au plus bas soumissionnaire disponible. Or, celui-ci n'a obtenu que 15,9 % des heures de location pour les rétrocaveuses durant la période observée par LeDroit. Excavation Brousso, qui offre sa machine à 49 $ de l'heure, vient au troisième rang en terme d'heures de travail accordées par Gatineau.

L'entreprise Excterra, dont le prix horaire est de 50 $, a obtenu 51 % des heures de location, alors que Excavation D.R. suit avec 18,3 % des heures, à raison d'un prix horaire de 65 $.

LeDroit a tenté en vain d'obtenir une entrevue avec des représentants du service des Travaux publics de la Ville de Gatineau. Le Service des communications a plutôt offert, par courriel, une liste de raisons qui peuvent expliquer le recours à un entrepreneur au prix plus élevé.

« Si l'équipement du plus bas soumissionnaire ne permet pas de lever du matériel comme la boîte de tranchée, lorsqu'un travail s'échelonne sur plusieurs jours et que le plus bas fournisseur indique qu'il ne peut pas se rendre disponible pour la durée des travaux et lorsqu'une réparation d'urgence est à faire et que les équipes sont en place, si l'entrepreneur ne peut se rendre disponible avant plusieurs heures. »

Le plus bas soumissionnaire, Excavation Brousso, affirme qu'il n'est presque jamais appelé par la Ville de Gatineau. « J'ai peut-être refusé un contrat deux, ou trois fois », avait indiqué le propriétaire Alain Brousseau, au printemps. L'un des autres plus bas soumissionnaires pour les rétrocaveuses a également soutenu recevoir très peu d'appels de la Ville de Gatineau.

D'autres entreprises, comme les Fermes Renaud, affirment cependant qu'ils ont fait une soumission à la Ville de Gatineau simplement pour boucher les trous dans leur horaire estival chargé. Un représentant de l'entreprise indique que la Ville les contacte presque toutes les semaines pour leur offrir des contrats.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer