Centre-ville de Gatineau

Le maire souhaite la prolongation du programme de crédits de taxes

Au cours des prochaines années, 4000 nouvelles unités... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Au cours des prochaines années, 4000 nouvelles unités de logement devraient être construites afin de densifier le centre-ville de Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un nouveau programme de crédits de taxes pour la construction domiciliaire dans le centre-ville doit être présenté aux élus de Gatineau d'ici la fin du mois.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a confirmé au Droit qu'un bilan de l'actuel programme qui prend fin le 31 décembre prochain fera l'objet d'une présentation publique dans les prochaines semaines.

Le maire a sur son bureau depuis quelques semaines un volumineux rapport analysant l'impact de la première mouture du programme mis en place sous l'ère de Marc Bureau. Ce document a été préparé par Catherine Marchand, de la firme Plania, celle-là même qui vient d'être embauchée pour 300 000 $ par la Ville pour réformer d'un bout à l'autre le Service d'urbanisme de Gatineau.

« J'ai vu le bilan, il y a des résultats, a affirmé le maire. Je crois que le programme doit être prolongé, mais est-ce que ce sera dans la même mouture ou non, ce sera au conseil de décider. Le crédit pourrait être modifié. Ce sera au conseil de voir si le premier programme a donné les résultats qu'on attendait. » Le maire précise que la décision finale dans ce dossier qui implique des considérations financières pour la Ville devra être prise lors du budget.

C'est la première fois depuis qu'il a été élu, le 3 novembre 2013, que le maire Pedneaud-Jobin offre une position aussi claire sur l'avenir des crédits de taxes dans le centre-ville et qu'il évoque, à tout le moins, la pertinence d'une prolongation du programme.

Action Gatineau a soulevé certains doutes, depuis un an, quant aux véritables résultats des crédits de taxes dans le centre-ville. La mixité des quartiers est un élément important que la Ville souhaite dans son développement futur. « Le bilan nous permettra de savoir combien d'unités ont été construites, combien de gens nous avons attirés et aussi quel type de personne est venu s'installer », a précisé le maire.

La pression des promoteurs immobiliers a été forte sur le cabinet du maire depuis un an pour que la reconduction du programme de crédits de taxes soit considérée par la nouvelle administration. Le Groupe Heafey qui prévoit construire 2000 unités de logement dans le centre-ville d'ici les prochaines années fait de ce programme une condition nécessaire à son engagement. À lui seul, cet important promoteur immobilier pourrait remplir la moitié de l'objectif de 4000 unités visé par la Ville.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer