Les élus gatinois participent au lac-à-l'épaule

Version remodelée de Destination Gatineau

La conseillère Louise Boudrias se réjouit de la... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La conseillère Louise Boudrias se réjouit de la nouvelle forme que prendra le projet Destination Gatineau.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet Destination Gatineau est mort. Vive Destination Gatineau !

Le méga projet touristique annoncé en grande pompe par l'ancien maire Marc Bureau a été considérablement remodelé à la suite du lac-à-l'épaule auquel ont participé les 19 élus gatinois, mardi et hier.

Le projet d'aménagement urbain a été démembré. Le mandat de la corporation Destination Gatineau - qui se nommera dorénavant Corporation place des spectacles - sera réduit. Concrètement, cette nouvelle entité administrative sera responsable d'une seule partie du projet, le secteur du parc Jacques-Cartier avec sa place des spectacles et ses fontaines.

Un second comité, formé de la Ville de Gatineau et de Tourisme Outaouais, sera quant à lui responsable des autres projets du centre-ville, dont plusieurs se trouvaient dans le plan d'affaires de Destination Gatineau lorsque déposé le mois dernier au conseil municipal.

Ardente défenseur du projet à la table du conseil, Louise Boudrias crie victoire, malgré les nombreux compromis qu'elle a dû essuyer.

« Je suis hypercontente. On a fait beaucoup de compromis. Mais pour nous ce qui est important, c'est de faire du développement touristique », affirme-t-elle.

La diminution du mandat de la corporation était le prix à payer pour gagner la faveur du maire et de l'ensemble des élus.

« Quand tu as le maire avec toi à la même table quand tu vas chercher du financement, ça fait toute la différence du monde », explique-t-elle.

Mme Boudrias croit que le projet évalué à près de 40M$ recevra une oreille attentive à Québec et Ottawa.

À plus long terme, l'ensemble des projets du centre-ville devraient s'arrimer les uns aux autres dans l'esprit de Destination Gatineau, soutient-elle.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a d'ailleurs souligné que tous les élus sont d'accord pour accorder le financement nécessaire à la revitalisation du centre-ville, en accord avec le Plan particulier d'urbanisme (PPU).

De plus, tout indique que les commerçants seront invités à siéger sur le comité coprésidé par la Ville et Tourisme Outaouais, selon Mme Boudrias.

La retraite fermée a permis aux élus d'accoucher d'un « programme commun » qui s'ajoute au plan stratégique pour la période 2014-2018.

« Le but c'était de transformer nos programmes électoraux en programme de conseil, on a atteint l'objectif, se réjouit le maire Pedneaud-Jobin. On s'est entendu sur un certain nombre de grandes orientations, et là on a mandaté la direction générale de proposer un plan d'action chiffré, avec des échéanciers. »

La journée d'hier n'a pas été suffisante pour boucler le cadre financier. Quant à la taxe spéciale dédiée la modernisation du réseau des bibliothèques, son sort sera décidé lors des discussions entourant le budget, à l'automne prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer