L'idée d'un marché public permanent plaît aux Gatinois

La Fonderie reçoit de forts appuis dans les... (Archives, LeDroit)

Agrandir

La Fonderie reçoit de forts appuis dans les secteurs Hull et Aylmer.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Plus des trois quarts (77%) des Gatinois sont favorables à l'implantation future d'un marché public permanent au centre-ville, révèle un sondage effectué par la firme Segma Recherche pour le compte de Vision centre-ville Gatineau. Le projet, qui pourrait voir le jour au rez-de-chaussée et à l'extérieur de l'édifice de la Fonderie, obtient de forts appuis dans les secteurs Hull et Aylmer, alors que les citoyens des secteurs Gatineau, Buckingham et Masson-Angers semblent un peu moins chauds à l'idée.

Au moment où la Ville de Gatineau caresse des projets dont la valeur totalise 103 millions$ pour le centre-ville au cours des 15 prochaines années, 84% des citoyens croient que la présence d'un marché public contribuerait à revitaliser le secteur.

Fréquentation

Si le marché public ouvrait ses portes à la Fonderie, 23% des Gatinois comptent le fréquenter une fois par semaine ou plus, alors que 39% d'entre eux le feraient quelques fois par mois. Alors que seulement 2% des citoyens du secteur Hull affirment qu'ils ne fréquenteraient jamais l'endroit, ils sont respectivement 15% et 28% à dire la même chose dans les secteurs Gatineau ainsi que Buckingham et Masson-Angers. Les fruits et légumes, les produits laitiers, la fromagerie, la boulangerie, la pâtisserie et la poissonnerie sont les types de commerces les plus souhaités par la population. Près de 40% des gens estiment que d'autres types de commerces tels qu'une boucherie ou une charcuterie devraient aussi s'y retrouver.

L'emplacement du marché public obtient la faveur de 62% des citoyens. Les habitants du secteur Hull sont les moins réticents au site de la Fonderie.

La moitié des répondants (51%) estiment que le marché public modifierait leurs habitudes d'achats alimentaires. Les habitants du secteur Hull (62%) sont toutefois nettement plus nombreux à penser ainsi que ceux des secteurs Buckingham et Masson-Angers (31%).

Le projet d'aménagement d'un marché public permanent a obtenu l'appui de l'Association des marchés publics du Québec (AMPQ).

Dleblanc@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer