De l'air toxique sur la rue Morin

Logemen'occupe a poursuivi sa croisade, vendredi, pour que... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Logemen'occupe a poursuivi sa croisade, vendredi, pour que les autorités publiques déclarent inhabitable l'immeuble du 23, rue Morin où logent plusieurs ménages.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les locataires d'un taudis de la rue Morin, à Gatineau, respirent de l'air infesté de moisissures, révèle un rapport financé par Logemen'occupe.

L'organisme de défense des mal-logés a poursuivi sa croisade, vendredi, pour que les autorités publiques déclarent inhabitable l'immeuble du 23, rue Morin où logent plusieurs ménages.

Après avoir fait inspecter à ses frais l'immeuble, Logemen'occupe a suivi avec une étude sur la qualité de l'air. Les résultats ont été rendus publics en conférence de presse.

« Elle démontre que l'air ambiant ici est dangereux pour la santé des occupants », a indiqué le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy, dans le logement où il a fait sa grève de la faim voilà quelques semaines.

L'analyse de la firme spécialisée, réalisée le 10 juin, révèle la présence « excessive » de champignons et de moisissures dans l'air ambiant, tant au sous-sol que dans le logement du rez-de-chaussée.

Le rapport conclut que le bâtiment ne devrait pas être occupé. « Les moisissures relâchent à la fois des gaz toxiques et des allergènes qui peuvent affecter significativement la santé des gens », est-il écrit.

Avec ce rapport en main, le coordonnateur de l'organisme, François Roy a de nouveau interpellé les autorités publiques. Il soutient que la Ville de Gatineau est plus en droit que jamais de déclarer l'immeuble impropre à l'habitation, ce qu'elle n'a toujours pas fait.

Une plainte officielle a d'ailleurs été déposée au Bureau de l'ombudsman, vendredi après-midi.

M. Roy compte également déposer son rapport à la Direction de la santé publique de l'Outaouais. « Je verrais mal la Santé publique ne pas intervenir avec ce rapport-là et avec les résultats des tests qu'on va avoir prochainement et qui vont démontrer que les moisissures sont hautement toxiques. »

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer