Colistier : Québec respectera l'autonomie des municipalités

Le bureau du ministre n'accédera pas à la... (MARTIN ROY, Archives LeDroit)

Agrandir

Le bureau du ministre n'accédera pas à la requête formulée par le parti Action Gatineau - et son chef Maxime Pedneaud-Jobin - qui souhaitaient une modification législative d'ici aux élections municipales du 3 novembre prochain pour permettre l'instauration d'un système de colistier.

MARTIN ROY, Archives LeDroit

Partager

Québec n'imposera pas de colistier dans les villes où les partis politiques en font la demande, a tranché hier le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault.

Le bureau du ministre n'accédera pas à la requête formulée par le parti Action Gatineau qui souhaitait une modification législative d'ici aux élections municipales du 3 novembre prochain. «Ce n'est pas dans les cartons, à court et moyen terme», a indiqué l'attaché de presse du ministre, Yann Langlais-Plante.

Québec désire respecter l'autonomie des municipalités et leur laisser la prérogative d'instaurer un système de colistier comme c'est le cas actuellement. À Gatineau, le conseil municipal a adopté en trombe une résolution à l'encontre du colistier en janvier dernier.

Action Gatineau, qui compte cinq représentants à la table du conseil municipal, se dit en faveur d'un système de colistier. Il permet la double candidature à un chef de parti, si bien que celui-ci peut continuer de siéger comme chef de l'opposition même s'il est défait à la mairie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer