Circulation sur des Allumettières: «J'en ai ras-le-bol» - Alain Riel

Les pannes répétées des feux de circulation sur... (PATRICK WOODBURY, Archives LeDroit)

Agrandir

Les pannes répétées des feux de circulation sur le boulevard des Allumettières, à Gatineau, exaspère au plus haut point le conseiller Alain Riel.

PATRICK WOODBURY, Archives LeDroit

Partager

Les pannes répétées des feux de circulation sur le boulevard des Allumettières, à Gatineau, exaspère au plus haut point le conseiller Alain Riel.

Ces pannes, conjuguées à des problèmes de synchronisation des feux, provoquent régulièrement des bouchons de circulation dans le secteur Aylmer.

«Ça fait des mois que ça dure. C'est un désagréable ballet continu de stop and go entre Aylmer et Hull. J'en ai ras-le-bol», peste le conseiller Riel qui se dit inondé de plaintes de citoyens.

Même si c'est le ministère québécois des Transports qui est responsable du boulevard des Allumettières, c'est la Ville de Gatineau qui ramasse les pots cassés, dit-il.

Quand les feux sont tombés en panne à l'heure de pointe du matin, mardi dernier, ce sont des policiers de Gatineau qui sont venus gérer la circulation au coin de Samuel-Edey. Des policiers qui auraient mieux à faire que de se planter au coin d'une rue, fait-il valoir. «On devrait envoyer la facture au MTQ!»

M.Riel rapporte également des problèmes avec la traverse de piétons à la hauteur de l'avenue des Champignons: «Encore ce matin, elle s'est actionnée toute seule. Le feu a tourné au rouge avec pas un seul piéton à 10km à la ronde.»

Lors de ses échanges avec le MTQ, M.Riel a appris qu'un problème de surcharge du réseau d'Hydro-Québec serait à l'origine de certaines pannes. Un responsable lui aurait aussi indiqué qu'une étude est en cours en vue de synchroniser les feux de circulation sur le boulevard des Allumettières, entre le chemin Eardley et le boulevard Saint-Joseph.

Mais Alain Riel n'a que faire de ces explications. «Les bris qui surviennent nécessitent une intervention policière tous les sept à 10 jours. Je ne veux plus de sommets, plus d'explications, plus de grands discours. Je veux des résultats. Ça fait 100 ans qu'on pasteurise le lait, on doit bien être capable de trouver une solution! En ce moment, on rit de nous», dit-il.

«Solutions à long terme»

Sans nier les ratés des dernières semaines, le MTQ les met sur le compte d'une série d'«incidents malencontreux».

Un des feux de circulation a été endommagé à la suite d'un accident. Quant au bouton du passage à piétons, il a été vandalisé. «Il y a eu un mélange de petits incidents, mais je pense que ça a été bien géré et qu'il n'y a pas eu de bouchons monstres. Nos patrouilleurs s'assurent que les feux de circulation fonctionnent bien avant les heures de pointe. Et en cas de pépin, on fait appel à la police ou même à nos équipes pour gérer la circulation», indique Karine Sauvé, porte-parole régionale du MTQ.

Le MTQ travaille aussi sur des «solutions à long terme» pour ce qui est de la synchronisation des feux de circulation. «Une équipe spécialisée descendra de Québec dans les prochaines semaines pour examiner le boîtier électronique. On fait aussi des analyses de débit routier en vue d'ajuster la synchronisation», assure d'ailleurs MmeSauvé.

Des discussions sont également prévues avec Hydro-Québec pour vérifier si un problème de surtension causerait les pannes

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer