Gatineau fera une liste de ses édifices contenant de l'amiante

Le centre de services de Masson-Angers... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le centre de services de Masson-Angers

Archives, LeDroit

Partager

La Ville de Gatineau fera l'inventaire de ses édifices qui contiennent de l'amiante.

La majorité des bâtiments municipaux ont été bâtis avant 2000 et sont susceptibles de renfermer de l'amiante. En novembre dernier, la découverte de cette substance lors de travaux de rénovation a mené à la fermeture du centre de service de Masson-Angers.

En répertoriant dès maintenant ses édifices qui contiennent de l'amiante, Gatineau devance les exigences d'une nouvelle loi provinciale. Québec a annoncé son intention d'exiger un inventaire des édifices où l'amiante sert de protection thermique ou d'isolant.

La présence en soi d'amiante n'est pas problématique, précise la municipalité. C'est plutôt la manipulation de cette substance cancérigène qui peut le devenir. Après la fermeture du centre de Masson-Angers, des syndicats s'étaient d'ailleurs inquiétés des conséquences de la présence d'amiante sur la santé des employés municipaux.

La Ville disposera de deux ans après la mise en place de la nouvelle réglementation pour s'y conformer. L'évaluation des bâtiments coûtera près d'un demi-million.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer