Le projet d'écoquartier Connaught ira de l'avant

Partager

Sur le même thème

Le développement résidentiel des terrains de l'ex-hippodrome d'Aylmer ira de l'avant à Gatineau.

Le conseil municipal a donné son aval au projet d'écoquartier Connaught, hier soir, mais sur fond de division autant entre les élus qu'au sein de la communauté d'Aylmer.

Alors que le maire Marc Bureau et une majorité d'élus donnaient le feu vert à ce premier écoquartier à Gatineau, les quatre membres présents d'Action Gatineau votaient contre.

«C'est un projet exceptionnel pour la Ville de Gatineau, a dit le maire Bureau. Il fallait commencer quelque part et je souhaite qu'on puisse multiplier ce genre de projets-là dans tous les secteurs de la Ville de Gatineau.»

Ardent défenseur du projet d'écoquartier, le conseiller du district Deschênes, Alain Riel, a passé la journée d'hier à répliquer aux critiques de l'opposition et des associations réfractaires au projet. «C'est un projet rassembleur qui fait une cassure avec la façon traditionnelle de développer», a-t-il insisté.

À 10 mois des élections municipales, la tournure du débat ne le surprend pas. Il accuse même les opposants de se chercher des prétextes pour s'objecter à un projet exceptionnel à ses yeux. «Je pense qu'on devrait mettre un peu la partisanerie de côté, dit-il. Ça me rappelle le débat sur Guertin en 2009.»

Tout comme ses collègues d'Action Gatineau, Stefan Psenak n'est pas contre le principe d'écoquartier comme tel. Mais il pense qu'il est prématuré de l'adopter tout de suite. Plutôt que d'approuver des projets «à la pièce», le conseil municipal doit se donner une vision globale du développement dans le secteur Aylmer. «Alors on se réjouit de ce que Gatineau propose enfin ce genre de quartiers, a dit M.?Psenak. Mais ça ne règle pas le problème de développement effréné qu'on a vécu à Aylmer ces dernières années.»

Premier écoquartier

Le projet d'écoquartier Connaught prévoit la construction de 800 résidences réparties sur 40 acres de terrain. Le zonage récréatif d'origine, qui touchait 40% du site, est modifié pour permettre l'ajout éventuel d'une école, d'une garderie, d'un centre communautaire, voire d'un marché public.

Le quartier sera régi par une «Charte de l'écoquartier». Gatineau s'assurera qu'elle soit respectée. Différentes mesures sont prévues pour réduire de 30% la consommation d'énergie, d'eau et de pollution. Le vinyle sera prohibé comme matériau de construction. Tous les multilogements auront une certification Leed. Le projet inclut même des bornes de recharge pour les voitures électriques et un système de captation de l'eau de pluie.

Le débat sur le développement des terrains de l'ancien hippodrome d'Aylmer aura divisé la communauté d'Aylmer.

L'Association des résidents Connaught, qui regroupe le voisinage immédiat de l'ancien hippodrome, est favorable au projet. «Comme résident du quartier, notre priorité c'est d'amener une école dans le quartier», a rappelé hier soir François Molicone.

D'autres associations s'opposaient au changement de vocation du site et souhaitaient plutôt y installer un grand projet récréotouristique. Hier, leurs représentants reprochaient au maire Bureau d'avoir renié ses promesses et fait la sourde oreille à leurs revendications. «C'est très décevant pour la démocratie», a tranché Christiane Thérien de l'Association des amis de Wychwood.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer