Possible présence d'un cours d'eau

Nouvel écueil pour le projet du Village Riviera

Les résidents de la rue de Roquebrune se... (Photo courtoisie)

Agrandir

Les résidents de la rue de Roquebrune se disent préoccupés par la coupe des arbres les séparant de résidences pour personnes âgées, Outre l'aspect esthétique, ils craignent aussi pour la stabilité du sol.

Photo courtoisie

Partager

Une partie du projet d'agrandissement d'un grand complexe immobilier qui doit être réalisé dans le quartier Limbour, dans le secteur Gatineau, ne verra peut-être jamais le jour à la suite d'une intervention du ministère québécois du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs.

Selon des observations préliminaires faites par le ministère, un ruisseau coulerait au fond d'un ravin dont la végétation a été complètement rasée au début du mois de janvier par un promoteur. Ces constatations contredisent les plus récentes cartes typographies produites par la Ville.

C'est d'ailleurs la première fois en 17 ans de carrière que le responsable en bâtiment au service de l'urbanisme de la Ville, Craig Labossière, voit le ministère contredire la documentation de la municipalité, a-t-il confié au Droit.

L'élimination d'une zone forestière a été exécutée afin d'y construire une nouvelle phase d'un projet de résidences pour personnes âgées faisant partie du Village Riviera.

Or, le projet pourrait être relégué aux oubliettes s'il s'avère qu'un ruisseau coule à l'endroit visé par le chantier, suivant les règlements du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP).

De nombreux citoyens ont allégué hier soir, dans le cadre d'une soirée d'information sur le projet de construction du Village Riviera, photo à l'appui, qu'un petit ruisseau coule bel et bien au fond du ravin, malgré le fait que sa présence ne soit pas confirmée par la municipalité.

Le ministère doit clarifier la question de la présence d'un cours d'eau potentiel et de l'impact encouru au printemps.

Pas les premiers problèmes

Le projet n'en est pas à ses premiers écueils.

Des citoyens avaient tiré la sonnette d'alarme en janvier dernier, lorsque ceux-ci se sont réveillés un matin devant une « coupe à blanc ».

La Ville de Gatineau - qui avait pourtant accordé un permis de construction plus tôt en décembre - a d'abord suspendu les travaux le 18 janvier dernier afin de permettre la réalisation d'autres études de sol, afin d'en examiner la stabilité. Selon cette nouvelle étude, présentée hier à une cinquantaine de citoyens dans le cadre d'une soirée d'information sur le projet de construction du Village Riviera, il n'y a aucune raison de croire qu'un glissement de terrain est possible.

« Les citoyens peuvent dormir tranquilles », a affirmé Michel Timmons, l'expert embauché par le promoteur afin de conduire l'étude.

Interpellée par des citoyens, la conseillère du quartier, Nicole Champagne, a affirmé vouloir attendre les études du ministère avant de prendre position dans ce dossier, qui fera d'ailleurs l'objet d'un examen de la part du bureau de l'ombudsman de Ville de Gatineau.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer