Arrêts d'autobus dangereux sur la rue Saint-Louis

«Je vis dans ce quartier depuis dix ans... (Pat Woodbury                Patrick Woodbury)

Agrandir

«Je vis dans ce quartier depuis dix ans et je m'inquiète de la sécurité des usagers de l'autobus», a déclaré un résident du secteur Paul Gagné.

Pat Woodbury Patrick Woodbury

Partager

Des arrêts d'autobus sont jugés dangereux, sur la rue Saint-Louis, près de la rue Nantel.

Paul Gagné, un résident du secteur, a interpellé le conseil d'administration de la Société de transport de l'Outaouais (STO) à ce sujet, mercredi.

«Je vis dans ce quartier depuis dix ans et je m'inquiète de la sécurité des usagers de l'autobus. Du côté de la rivière (Gatineau), les gens qui attendent l'autobus sont en danger, car il n'y a qu'un petit refuge là où il y a une ouverture dans le garde-fou. Il n'y a de la place que pour deux ou trois personnes et les autres sont sur le bord de la route. De l'autre côté de la rue, il faudrait canaliser le fossé afin qu'il y ait de l'espace pour aménager des arrêts d'autobus plus sécuritaires», de dire M.Gagné. Le résident affirme avoir fait la même demande l'an dernier, sans obtenir de réponse de la STO.

Refus du MTQ

Le représentant des usagers de l'autobus au conseil d'administration de la STO, Pierre Benoît, a abondé dans le même sens. «Nous avons déjà identifié cet endroit comme étant dangereux, mais il faudrait ouvrir les garde-fous pour aménager de meilleurs arrêts et le ministère des Transports du Québec (responsable de la route 307) ne veut pas», a-t-il déclaré. Le directeur de la planification et du développement de la STO, Salah Barj, a souligné qu'il est difficile d'aménager des arrêts d'autobus dans ce secteur, en raison du manque d'espace entre la route et la rivière ainsi que du peu de collaboration du ministère des Transports.

Par ailleurs, la STO a mandaté l'artiste montréalaise Marie-France Brière pour réaliser l'oeuvre d'art qui sera installée à la station La Cité, du Rapibus, près du Centre sportif de Gatineau. L'oeuvre, intitulée Moraine, réunira deux formes-accordéon réalisées en acier inoxydable perforé et en marbre blanc. La STO dépensera 132700$ pour la création et l'installation de cette oeuvre.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer