Destination Gatineau: le dg voit une fenêtre s'ouvrir en 2014

L'une des maquettes du projet touristique Destination Gatineau....

Agrandir

L'une des maquettes du projet touristique Destination Gatineau.

Partager

À l'aube de nouvelles consultations publiques sur le projet touristique Destination Gatineau, le directeur général du projet, Claude Hamelin, insiste sur la nécessité d'être fin prêt à rencontrer les bailleurs de fonds dès 2014.

C'est que le projet de 130 millions pour réaménager les berges aux abords du Musée canadien des civilisations entrera bientôt dans une phase critique. «Comme dans tout projet, il y a des fenêtres d'opportunité. Présentement, on sent très bien qu'il y en a une au niveau des prochains projets d'investissements Canada-Québec. Ça s'en vient en 2014 et il faut être prêt», a-t-il déclaré hier.

Sans dire que le temps presse, M.Hamelin a insisté sur l'importance de prendre certaines décisions au cours des prochains mois. Pour obtenir sa part de la manne gouvernementale, Gatineau devra être prête au moment de soumettre son projet. «Il faut être de ceux qui vont arriver à la table avec un dossier complet, un plan d'affaires, un plan d'aménagement, une entente avec le propriétaire du site, une volonté municipale, une volonté des citoyens. Il ne faut pas manquer notre coup. On a six ou sept mois pour rencontrer les bailleurs de fonds», poursuit M.Hamelin.

Le privé est également prêt à investir dans le projet, assure l'entrepreneur Raymond Brunet, qui fait partie du conseil d'administration de Destination Gatineau.

Nouvelles consultations

Après avoir organisé des consultations publiques sur invitation avant les Fêtes, Destination Gatineau s'apprête à répéter l'exercice avec le grand public. Une tournée des centres commerciaux aura lieu le week-end prochain et l'autre d'ensuite. Toute l'opération culminera avec une consultation de type «café urbain» le samedi 16 février prochain dans les locaux d'Axe Néo7 du secteur Hull. «On va recevoir la population et ça va se dérouler sous la forme de cafés urbains, indique M.Hamelin. Ce qu'on veut, c'est que les gens viennent travailler avec nous. Qu'on s'asseoit, qu'on travaille autour d'une table, qu'on crée avec nous, qu'on vienne bonifier le projet», dit-il.

Le maire Marc Bureau assure que Destination Gatineau n'est pas ficelé définitivement et qu'il y a encore place à des bonifications. «C'est une première d'aller dans des centres commerciaux et je les remercie de nous accueillir pour vendre un projet et de permettre à la population de poser des questions et d'apporter ses commentaires.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer