Hôtel Chez Henri: la Ville veut aller en appel

La  saga de la démolition de l'hôtel Chez Henri pourrait se poursuivre en Cour ... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partager

La saga de la démolition de l'hôtel Chez Henri pourrait se poursuivre en Cour d'appel.

La Ville de Gatineau a décidé de contester l'acquittement de l'entreprise de Nader Dormani après la démolition controversée d'un mur du troisième étage en 2009. Après analyse du jugement rendu par la Cour supérieure le mois dernier, la Ville estime avoir «de bons motifs» d'interjetter appel de la décision. Les procureurs de la Ville de Gatineau ont donc déposé une requête pour permission d'appeler, vendredi, à la Cour d'appel. Le dossier étant judiciarisé, la Ville n'a pas voulu commenter davantage. L'entreprise de Nader Dormani s'est vue infliger des amendes totalisant plus de 60 000 $ en 2009 après la destruction du troisième étage de l'hôtel Chez Henri, un bâtiment protégé par une citation historique. Selon la prétention de la Ville, l'entrepreneur n'avait pas l'autorisation d'abattre ce mur et n'a donc pas respecté les conditions de démolition. Estimant sa réputation salie, M. Dormani a contesté les amendes. Il a d'abord essuyé un échec en Cour municipale à l'été 2011. Mais le mois dernier, coup de théâtre: la Cour supérieure a renversé cette décision pour acquitter son entreprise et retirer les amendes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer