Les élus municipaux de Gatineau réunis à huis clos

Paix au lac-à-l'épaule

Le maire Bureau est ressorti « très satisfait... (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

Agrandir

Le maire Bureau est ressorti « très satisfait » de cette première journée de travail à huis clos. « Je dirais que c'est probablement une des meilleures journées qu'on a eues.»

PATRICK WOODBURY, LeDroit

Partager

Les élus de Gatineau ont fait le point sur les dossiers chauds de la prochaine année électorale hier, lors d'une retraite fermée qui s'est déroulée sans anicroches malgré la présence des conseillers de l'opposition.

Le maire Marc Bureau est ressorti « très satisfait » de cette première de deux journées de travail à huis clos. Sans rien dévoiler du contenu des discussions d'hier, M. Bureau a insisté sur le bon climat de travail et l'harmonie qui régnait autour de la table du conseil municipal. Le maire estime avoir confondu les sceptiques qui lui reprochaient d'avoir invité les conseillers d'Action Gatineau à son lac-à-l'épaule annuel.

« L'ensemble des élus a participé aux discussions et ça s'est très bien passé, estime-t-il. C'est mon sixième lac-à-l'épaule et je dirais que c'est probablement une des meilleures journées qu'on a eues. On a eu un très bon climat de travail tout au long de la journée. J'ai senti qu'on veut continuer à faire avancer la Ville de Gatineau dans la prochaine année. Et je pense que c'est important de travailler tout le monde ensemble jusqu'à l'élection municipale (du 3 novembre prochain). »

Les élus ont longuement discuté d'un programme de réduction des dépenses. L'objectif est de dégager des économies de 9 à 15 millions de dollars sur trois ans sans toucher aux services aux citoyens. Plusieurs scénarios ont fait l'objet de discussions. Le maire Marc Bureau estime que la présentation a été très bien accueillie. Il se dit même confiant que les discussions déboucheront sur un accord aujourd'hui. « Je pense qu'on va avoir consensus et qu'il y aura des dossiers qu'on va pouvoir porter de façon unanime », a prédit le maire Bureau.

Le maire a promis de dresser un bilan plus complet au terme des discussions qui se poursuivront pendant une bonne partie de la journée d'aujourd'hui.

L'opposition satisfaite

Du côté de l'opposition, on s'estimait également satisfait de la séance d'hier.

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a respecté le mot d'ordre en refusant d'aborder le contenu des discussions d'hier.

« Je suis tout à fait content de ma journée, C'était des discussions cordiales et axées sur comment on peut améliorer les services aux citoyens. »

M. Pedneaud-Jobin a admis l'existence de certaines tensions en début de rencontre. Voilà quelques semaines, Alain Riel et Maxime Tremblay ont questionné publiquement sa présence et celle des autres élus de l'opposition à ce lac-à-l'épaule qui survient à moins d'un an des élections municipales. Mais selon le chef d'Action Gatineau, les tensions du début ont vite cédé la place à une atmosphère de travail cordiale.

« C'est de la politique, si bien qu'on n'est pas tous dans le même camp, a-t-il commenté. Après une ou deux farces, la tension tombe et on se met à travailler. Et je persiste à dire que sur 80-90 % des dossiers, on s'entend. C'est comme à l'Assemblée nationale ou sur 85 % des dossiers, ils votent à l'unanimité. C'est sur le pourcentage qui reste, ça ne disparaît pas, mais ça ne nous empêche pas de travailler ensemble pour améliorer Gatineau et je pense que c'est ce qu'on a fait toute la journée. »

Les discussions se déroulaient en présence d'un modérateur. C'est la même firme qui a exercé ce rôle au cours des six lacs-à-l'épaule tenus sous le règne du maire Bureau. La rencontre a lieu au château Monsarrat, dans le secteur Hull.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer