Selon le maire de Gatineau

Colistier: un indépendant devrait jouir du même privilège

Marc Bureau... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Marc Bureau

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partager

Un candidat indépendant à la mairie devrait jouir du même privilège que le chef d'un parti et pouvoir se présenter avec un colistier aux élections municipales au Québec.

C'est du moins le souhait exprimé mercredi matin par le maire de Gatineau, Marc Bureau, pour niveler les chances entre un indépendant et le candidat d'un parti.

Un système de colistier permet au chef d'un parti politique de se présenter à la fois comme maire et comme conseiller lors d'une élection municipale. S'il est défait, le candidat à la mairie peut siéger comme conseiller à la place de son colistier.

Le choix de permettre des colistiers revient actuellement aux villes. Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, exhorte Québec à autoriser un système de colistier partout où un chef de parti en fait la demande.

M. Bureau n'y voit pas d'objection en autant que les indépendants jouissent du même privilège et puissent se présenter conjointement avec un colistier. «J'accepterais que Québec décide à condition que (...) ça s'applique aussi là où il n'y a pas de parti politique», a-t-il dit.

À Montréal et Québec, des systèmes de colistier permettent aux chefs de l'opposition de siéger au conseil municipal même s'ils ont été défaits à la mairie.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer