Un couple de Buckingham «emmuré»

Toute la neige de l'impasse Cameron est poussée... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Toute la neige de l'impasse Cameron est poussée jusqu'au bout de la rue, soit juste devant l'entrée du couple Delisle-Cousineau. Résultat: un banc de neige de 8 pieds.

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Sur le même thème

Chaque année, Carmen Delisle et René Cousineau ont maille à partir avec les équipes de déneigement de la Ville de Gatineau. Le couple, qui habite à l'extrémité d'une impasse, se retrouve bien malgré lui coincé derrière un banc de neige qui atteint une hauteur de huit pieds.

L'impasse Cameron, dans le secteur Buckingham, ne compte que quelques résidences. L'entrée de cour du couple Delisle-Cousineau se termine exactement au même endroit que le cul-de-sac. Les déneigeuses qui se présentent sur cette petite artère poussent ainsi la neige de toute la rue jusqu'au bout, juste devant leur entrée.

«Ça fait cinq ans qu'on reste ici, et ça fait cinq ans qu'on fait des plaintes à la Ville, raconte Mme Delisle. L'année passée, après plusieurs plaintes, des camions venaient ramasser le banc de neige au fur et à mesure, mais là ce n'est plus la même équipe et toute la neige se retrouve devant chez nous.»

Mme Delisle explique que la circulation des camions lourds est très complexe dans sa petite rue.

«Les camions à déchets sont obligés d'emprunter la rue de reculons, donne-t-elle en exemple. Et pour la neige, elle ne peut même pas être soufflée, parce qu'il n'y a pas de place pour la mettre.»

La configuration de la rue empêche également de créer de l'espace supplémentaire à l'extrémité de l'impasse, puisqu'une autre rue résidentielle est située derrière.

Mme Delisle affirme avoir dû appeler à plusieurs reprises au service 3-1-1 de la Ville de Gatineau cette année, alors que la région a déjà reçu quelques bonnes bordées de neige.

«Quand on appelle, on n'est vraiment pas bien reçu, dénonce-t-elle. On m'a dit de pelleter, de m'arranger avec mes troubles, qu'il y a de la neige pour tout le monde. C'est inconcevable, on n'a pas le moindre service. [...] Ils sont venus enlever un peu de neige, mais c'est à peine assez pour passer une auto.»

Plus de détails dans l'édition du Droit du 28 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer