La liste des contrats octroyés par Gatineau déjà décodée

Maxime Pedneaud-Jobin... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Maxime Pedneaud-Jobin

Archives, LeDroit

Partager

Un spécialiste des bases de données a mis à peine 40 heures à convertir en données libres une liste de 10 000 contrats octroyés par la Ville de Gatineau entre 2002 et 2012.

Bien malgré lui, Stéphane Fréchette fait mentir le maire Marc Bureau qui affirmait, le mois dernier, qu'une telle tâche impliquait des semaines de travail et des coûts de plusieurs centaines de milliers de dollars.

« C'est très facile pour moi parce que je m'y connais pas mal dans les structures de données et que je sais comment m'y prendre. Mais c'est sûr qu'une personne moins expérimentée en aurait eu pour des semaines, voire des mois », tempère M. Fréchette.

M. Fréchette a extrait les données sur les contrats du site Web de la Ville de Gatineau. Il a converti les informations en un format accessible et exploitable. Quiconque se débrouille en informatique est maintenant en mesure d'effectuer des recoupements entre les fournisseurs de la Ville et les contrats octroyés depuis 10 ans. « C'est un format qui permet de faire de l'analyse. Aucune donnée n'a été altérée ou changée », assure M. Fréchette.

Ardent partisan du mouvement des données ouvertes, M. Fréchette a mis en ligne le fruit de son travail sur le site gatineauouverte.org. Il a aussi transmis copie du fichier à la Ville de Gatineau. « Je l'ai fait par souci de transparence et de collaboration avec les citoyens et la Ville de Gatineau », a expliqué M. Fréchette.

Le conseiller Pedneaud-Jobin satisfait, mais

Le chef d'Action Gatineau, le conseiller Maxime Pedneaud-Jobin, n'était qu'à moitié satisfait. Le mois dernier, il est monté aux barricades pour réclamer, sans succès, que la liste des contrats municipaux soit diffusée sur le futur portail de données ouvertes de la Ville de Gatineau. « Le maire nous a dit que ça prendrait des semaines et des semaines et que ça coûterait très cher. Ça a pris 40 heures, et gratos en plus, grâce à Gatineau ouverte », a-t-il laissé tomber.

Invité à commenter, le cabinet du maire Bureau a réagi en fin de journée. « Puisque le résultat de ce travail satisfait M. Pedneaud-Jobin, le cabinet se réjouit de la conclusion de ce dossier », a commenté l'attaché de presse du maire, Martin Potvin.

Mais justement, M. Pedneaud-Jobin ne s'estime pas satisfait. « C'est juste une partie de ce qu'on veut. C'est une liste de fournisseurs et de contrats. Ça ne nous donne pas la liste des coûts payés en extras. Si on veut être vraiment transparent, il faut aller plus loin que ça. La prochaine étape est d'associer chacun des contrats à des extras. Montréal et Mascouche l'ont fait, je pense qu'on peut le faire aussi. »

pduquette@ledroit.com

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer