Déploiement d'une escouade spécialisée à la police de Gatineau

Le tabac de contrebande visé

La lutte à la contrebande de tabac entre dans une nouvelle ère à  Gatineau. Le... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

La lutte à la contrebande de tabac entre dans une nouvelle ère à Gatineau. Le déploiement d'une escouade spécialisée uniquement dédiée à la chasse aux contrebandiers sera officiellement annoncé cette semaine par la police de Gatineau.

L'information a été confirmée au Droit à la fois par le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, et par la directrice des communications du Service de police de la Ville de Gatineau, Mariane Leduc.

Cette escouade fait partie du projet ACCES Tabac, déjà déployé dans d'autres régions du Québec. « Quelques détails administratifs restent à attacher, mais je peux confirmer qu'une équipe de deux enquêteurs spécialisés sera déployée à Gatineau cette semaine », a précisé Mme Leduc.

Le ministre Bergeron a confirmé avoir signé le décret permettant le déploiement de l'escouade un peu plus tôt la semaine dernière. « Il s'agit d'un investissement de 230 000 $, précise-t-il. Je peux vous assurer qu'il en découlera un impact important dans la région de l'Outaouais. Si ce n'était pas le cas, nous ne dépenserions pas autant d'argent dans ce type d'escouade policière. Les effets seront tangibles. »

La volonté de développer une telle escouade est dans les cartons de la police de Gatineau depuis le printemps dernier. Des sommes du programme ACCES Tabac avaient été réservées pour son déploiement en Outaouais lors du dernier budget Charest, rappelle la députée de Gatineau, Stéphanie Vallée. Les mêmes sommes ont été réservées par le gouvernement Marois.

Les détaillants ravis

Pour l'Association des détaillants en alimentation du Québec (ADAQ), il s'agit d'une excellente nouvelle, d'autant plus que le déploiement du programme ACCES Tabac à l'ensemble du Québec était l'une de leurs recommandations. « Un réseau de contrebande peut facilement prendre de 20 à 30 % du marché du tabac dans une région ou un secteur, indique le vice-président de l'ADAQ, Pierre-Alexandre Blouin. L'Outaouais ne fait pas exception, elle n'est pas déconnectée du reste du Québec. Les réseaux de contrebande sont partout et ils prospèrent au rythme des opportunités. La récente hausse des taxes sur les produits du tabac se révèle être une belle opportunité pour les contrebandiers. Au moindre relâchement, les contrebandiers en profitent. »

Plus de détails dans LeDroit du 8 décembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer