Des appuis de nombreux horizons pour Action Gatineau

Des militants de tous les horizons politiques ont... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Des militants de tous les horizons politiques ont participé, jeudi, à la première activité de financement d'Action Gatineau, certains expliquant leur présence par le manque de vision de l'administration du maire Marc Bureau.

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Des militants de tous les horizons politiques ont participé, jeudi, à la première activité de financement d'Action Gatineau, certains expliquant leur présence par le manque de vision de l'administration du maire Marc Bureau.

Péquistes, caquistes et néo-démocrates sont venus assister à la conférence de l'ancien dirigeant du Mouvement Desjardins et du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires, Claude Béland, mais ils sont surtout venus offrir leur appui au parti du conseiller municipal Maxime Pedneaud-Jobin.

«J'aime la vision des choses qu'à M.Pedneaud-Jobin et je le supporte à 100%. Un parti politique est essentiel pour une ville comme celle de Gatineau», croit Jean-François Primeau, candidat péquiste dans Papineau lors des dernières élections provinciales.

Ce dernier déplore le manque de vision de l'administration actuelle et croit qu'un parti politique pourrait pallier cette carence. Selon lui, les allégations de corruption qui pèsent actuellement sur certains partis politiques québécois ne nuiront pas à Action Gatineau.

«Selon moi, les citoyens seront attirés par l'idée d'un parti politique, par l'idée d'une vision commune mais surtout d'un projet pour Gatineau», mentionne le militant péquiste.

M.Primeau n'était pas le seul membre du Parti québécois à assister à cette première activité de financement d'Action Gatineau. Geneviève Gendron-Nadeau, candidate péquiste dans la circonscription du Pontiac, était aussi présente. L'ancien candidat néo-démocrate, qui a aussi déjà brigué un siège de conseiller municipal, Pierre Ducasse, figurait également parmi les personnes présentes à l'instar des conseillers municipaux Luc Angers et Mirelle Apollon et de l'ancien conseiller municipal du quartier Limbour, Simon Racine.

Le chef d'Action Gatineau s'est réjoui de cette première activité de financement du parti à laquelle une trentaine de personnes ont participé, un peu moins que les 50 militants anticipés.

«Vous êtes courageux d'être ici ce soir car associer financement et parti politique ce n'est pas dans l'air du temps», a lancé M.Pedneaud-Jobin.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer