Un moyen de diminuer les risques de corruption et de collusion

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partager

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, estime que la Ville de Gatineau aurait avantage à défrayer les coûts liés à l'analyse des contrats qu'elle octroie, pour diminuer au maximum les risques de corruption et de collusion.

«Là, ce qu'on apprend, c'est qu'on dit non en vertu de l'accès à l'information, ce qui, pour moi, n'a pas de bon sens. Les journalistes veulent faire un travail, donnons-leur le moyen de le faire, et ça, c'est de rendre publics les documents», a lancé le conseiller du district de Buckingham, peu de temps avant que le maire, Marc Bureau, n'annonce la divulgation d'une liste de quelque 15000 contrats émis depuis 1996.

L'argument lié à l'ampleur de la tâche pour l'analyse des données des différents contrats ne tient pas plus la route aux yeux de M.Pedneaud-Jobin. «Il y a un coût à la collusion, il y a un coût à la corruption, dit-il. Je pense que faire ce geste-là, c'est envoyer un message de plus qui dit que nous, on ne tolère rien à Gatineau. Ce n'est que positif de faire ça, et si ça coûte un certain nombre de semaines de travail à une secrétaire, je suis prêt à payer ce prix-là.»

Croisements sur le portail

La conseillère Sylvie Goneau, qui songe à se lancer dans la course à la mairie en prévision des prochaines élections, souhaite que le futur portail de données libres de la Ville de Gatineau, qui doit être lancé au début 2013, permette d'effectuer des croisements de données. «L'analyse est en cours pour pouvoir offrir toutes les données et oui, une fois qu'on aura entamé ce processus-là, ce serait bien de voir les contrats dans leur forme complète, ce qui inclut les dépassements de coûts et ainsi de suite, mais je pense que les dépassements de coûts peuvent aussi être retrouvés via les comités exécutifs, parce qu'ils sont votés là et qu'ils reviennent au conseil municipal après.»

Plus de détails dans LeDroit du 28 novembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer