Selon le chef du parti Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

Gatineau et ses voisines doivent se parler davantage

Aux yeux d'Action Gatineau et de son chef... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Aux yeux d'Action Gatineau et de son chef Maxime Pedneaud-Jobin, la Ville de Gatineau doit discuter davantage de ses plans de développement futurs avec les MRC voisines.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partager

Le chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, insiste pour que la Ville de Gatineau discute davantage de ses plans de développement futurs avec les MRC voisines.

La couronne de Gatineau connaît une croissance phénoménale depuis quelques années, un essor qui ne va pas toujours dans le sens du développement durable, regrette M. Pedneaud-Jobin. «C'est parfois de l'étalement urbain à l'état pur», note-t-il.

Le chef d'Action Gatineau estime qu'il est possible de mieux encadrer le développement de la région. La Ville de Gatineau doit toutefois jouer son rôle de ville-centre et entamer un dialogue avec les MRC-des-Collines et du Pontiac. Les trois instances visent l'adoption de nouveaux schémas d'aménagement pour l'automne 2013.

Le chef d'Action Gatineau a déposé trois résolutions à la table du conseil municipal mardi matin, en vue de mieux arrimer les efforts de la Ville de Gatineau avec ceux des MRC voisines. Les trois propositions ont été battues à la majorité, seuls les cinq élus d'Action Gatineau ayant voté en faveur.

M. Pedneaud-Jobin ne cachait pas sa déception au terme du vote. «À Sherbrooke, à Québec, à Montréal, ce sont des plans métropolitains d'aménagement qu'ils ont adoptés. Ma question c'est: peut-on essayer de parler à nos voisins? Et la réponse c'est non. Je trouve que ça n'a aucun sens pour l'avenir.»

Le conseiller Alain Riel a voté contre la proposition d'Action Gatineau. Entamer des discussions avec les MRC représente une perte de temps, a-t-il fait valoir. Gatineau n'a aucun pouvoir d'influence sur les maires des municipalités voisines qui ont leur «propre agenda et leur propre vision.» «C'est beau en théorie, mais en pratique, c'est tout à fait utopique. Je ne mettrais pas beaucoup d'énergie là-dedans (...) Avant d'aller chez le voisin, il faudrait régler nos propres problèmes», a-t-il conclu.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer