L'autre Outaouais, Guide de découverte du patrimoine de Manon Leroux

Les clés de l'histoire régionale

L'auteure et historienne, Manon Leroux.... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'auteure et historienne, Manon Leroux.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

« L'Outaouais compte un très grand nombre de gens qui arrivent de l'extérieur et ils n'ont souvent pas les clés pour bien comprendre la région. J'ai voulu les rendre accessibles. »

En publiant prochainement l'ouvrage L'autre Outaouais, Guide de découverte du patrimoine, l'historienne Manon Leroux n'offrira pas que des clés, mais bien un trousseau complet, une véritable bible du patrimoine régional de 400 pages à l'intérieur de laquelle aucun village de l'Outaouais n'aura été ignoré.

Toutes les municipalités officiellement reconnues en Outaouais, des plus ordinaires à celles dont l'histoire est très riche, trouvent leur place dans l'ouvrage de Mme Leroux. Du bâtiment historique au simple coin de rue d'une petite route de campagne, en passant par des cicatrices dans le paysage, rien n'est négligé dans ce livre qui doit être publié, dans un premier temps à 1500 exemplaires, avant Noël. Manon Leroux est née à Hull en 1975. Elle a étudié en Histoire à l'Université d'Ottawa et a complété sa maîtrise à l'Université du Québec à Montréal en 2001. LeDroit l'a rencontré.

« Il y a évidemment des endroits qui peuvent avoir l'air plates, qu'on considère comme des trous, mais il y a toujours une explication à ce genre de chose, explique l'auteure. Ces endroits qu'on aime plus difficilement n'ont pas toujours eu cette allure et ce n'est certainement pas la faute des gens qui y habitent. Il peut y avoir eu des incendies importants qui ont défiguré ces villages, des inondations. Il y a toujours des explications et c'est ce que mon livre permet de faire. Je veux expliquer aux gens et leur faire comprendre pourquoi c'est comme ça. »

75 villes et villages

L'autre Outaouais prend un peu la forme d'une ballade dans plus de 75 villes et villages de la région. Chaque MRC fait d'abord l'objet d'un survol historique général. Plus on avance dans la lecture, plus les exemples et les faits sont précis. « J'accompagne le visiteur, en marchant avec lui dans les rues et les quartiers de la région, précise Mme Leroux. Je lui explique ce qu'il voit et parfois même ce qu'il n'est plus en mesure de voir. Ce livre est fait pour les gens d'ici, pour leur permettre de découvrir leur rue, leur quartier, leur ville et leur région. Évidemment, ça peut aussi intéresser les touristes, mais c'est avant tout un ouvrage destiné à faire connaître, dans ses détails historiques, la région aux gens de la région. »

Son coup de coeur ? « Le Pontiac, répond-elle du tac au tac. C'est un endroit méconnu et comme un peu oublié, mais ça fait partie du charme de cette région. On y retrouve certains des plus beaux paysages ruraux de toute la province. En circulant sur la 148, on voit évidemment un grand nombre de granges sur le point de s'écrouler. Toutefois, ces granges font partie du patrimoine agricole du Pontiac, elles font partie du paysage. Sans elles, le Pontiac ne serait pas ce qu'il est. Des villages comme Portage-du-Fort mérite qu'on y mette les pieds. Il y a comme un mystère qui entoure ce village qui a déjà été un exemple du dynamisme qu'on retrouvait dans cette région. »

Plus de détails dans l'édition du 15 septembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer