Québec met fin à la saga Guertin

Québec a mis fin au suspense, lundi après-midi,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Québec a mis fin au suspense, lundi après-midi, en confirmant une contribution de 26,5 millions au projet de nouvel amphithéâtre de la Ville de Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Dossiers >

Aréna Robert-Guertin
Aréna Robert-Guertin

Tout sur le dossier de la rénovation de l'aréna Robert-Guertin. »

Sur le même thème

La saga Guertin a connu un dénouement heureux hier. Le gouvernement du Québec a mis fin au suspense en confirmant une contribution de 26,5 millions de dollars au futur amphithéâtre de la Ville de Gatineau.

Après des mois d'attente, Québec accepte de financer le nouveau Guertin de 53 millions $ en partageant la facture à parts égales avec la Ville de Gatineau, répondant ainsi favorablement au souhait du conseil municipal.

« Enfin ! On est très heureux de pouvoir aller de l'avant », s'est écrié le maire Marc Bureau, en évoquant les rebondissements et volte-face qui ont entravé la marche de ce dossier ces dernières années.

En principe, plus rien n'empêche la construction du nouvel amphithéâtre de 4000 sièges et 40 loges corporatives d'aller de l'avant.

En plus des matches de hockey des Olympiques de Gatineau, le futur complexe multifonctionnel accueillera 25 événements d'envergure par année pour des retombées de 12 à 15 millions $ dans l'économie locale, prédit le maire Bureau.

Le retrait du fédéral

La Ville de Gatineau et le gouvernement du Québec ont dû se virer de bord rapidement en décembre dernier, quand le gouvernement fédéral a refusé de contribuer à tous les projets d'amphithéâtre destinés à abriter des équipes de hockey junior ou professionnelles.

Le désistement du fédéral en a d'ailleurs surpris plus d'un au Québec, à commencer par le ministre responsable de l'Outaouais, Norm MacMillan. Il affirme qu'Ottawa acceptait encore de contribuer à ce genre de projet du temps où le ministre fédéral Lawrence Cannon était en poste au Parlement. « Avec Lawrence Cannon, c'était réglé », assure-t-il.

Après avoir revu le projet d'amphithéâtre à la baisse, Gatineau et Québec ont pu s'entendre sur une formule de financement bipartite. Le ministre MacMillan a préféré s'en réjouir hier, plutôt que de s'étendre sur la saga des dernières années. Son gouvernement et l'administration Bureau ont souvent paru en désaccord sur le meilleur projet à retenir pour remplacer le centre Robert-Guertin. « L'important, c'est que les Olympiques demeurent à Gatineau. Ils attirent entre 2800 et 3000 personnes par match et le monde aime ça », dit-il.

Du côté des Olympiques, tout le monde semblait heureux hier, même si le projet original a été amputé de 1000 sièges et de son stationnement étagé. Pendant que le président du club de hockey junior, Alain Sear, rêve déjà d'organiser la Coupe Memorial à Gatineau en 2018, le président de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, salue la construction du nouvel amphithéâtre. Il souligne que c'est seulement le « quatrième aréna neuf » à voir le jour dans sa ligue en 43 ans. « Il permettra aux Olympiques d'exploiter convenablement leur club pour plusieurs années à venir », dit-il.

Notre reportage complet dans LeDroit du 15 mai et sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer