Semaine de prévention de la toxicomanie

S'engager pour se protéger

Sabruna Gelsaint, 16 ans, est bénévole pour l'organisme... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Sabruna Gelsaint, 16 ans, est bénévole pour l'organisme Adojeune.

Patrick Woodbury, LeDroit

Sabruna Gelsaint, 16 ans, ne boit pas et ne consomme pas de drogue. Elle n'en a pas envie, et n'a « pas le temps pour ça ». Son secret : l'engagement.

C'est en emménageant dans un nouveau quartier de Gatineau, il y a quelques années, que la jeune femme a commencé à s'impliquer auprès de l'organisme Adojeune. À titre de participante ou de bénévole, elle est de toutes les activités, qu'il s'agisse de fêtes de quartier ou de tournois sportifs.

Elle a des amis qui fument de la marijuana. « Mais moi, je ne suis pas intéressée, affirme-t-elle. À l'école, ils ont de la misère à se concentrer, à avoir des bonnes notes, et ça leur cause aussi des problèmes avec leur famille. »

L'engagement de Sabruna, c'est l'exemple parfait d'un « facteur de protection » contre les problèmes de dépendance à l'alcool, aux drogues ou aux jeux de hasard et d'argent, affirment les intervenants du milieu.

Alors que débute demain la 24e Semaine de prévention de la toxicomanie, divers organismes de la région souhaitent inciter les jeunes à faire des choix qui les tiendront éloignés de toute forme de dépendance néfaste.

Plus de détails dans LeDroit du 19 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer