13e finale de la Dictée richelieu laporte

Hadi Hojeij remporte les grands honneurs

Les trois gagnants de la Dictée Richelieu Laporte... (MARTIN ROY, LE DROIT)

Agrandir

Les trois gagnants de la Dictée Richelieu Laporte 2017 : Shagayo Samba (3e place), Alice Liu (2e place) et Hadi Hojeij (1re place).

MARTIN ROY, LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Hadi Hojeij, un élève de 7e année à l'école publique Maurice-Lapointe à Ottawa, est le grand lauréat de la 13e finale de la Dictée Richelieu Laporte qui s'est déroulée samedi.

Trente-deux finalistes de la 7e année de onze écoles francophones de la région d'Ottawa se sont disputé les honneurs de l'épreuve de français ayant comme thème le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

C'est la ministre déléguée aux Affaires francophones de l'Ontario, Marie-France Lalonde, qui a agi à titre de lectrice de la dictée.

Hadi, 13 ans, a pris le temps de se renseigner sur le 150e de la Confédération pour se préparer à l'épreuve.

« En connaissant le thème, tu peux faire de la recherche en ligne pour voir ce qui est relié avec le sujet. Tu peux donc apprendre les mots, et retenir les mots difficiles. Tu dois aussi revoir les règles de grammaire », a raconté Hadi.

Hadi a remporté une bourse de 500 $. Les deux autres lauréats sont Alice Liu, de l'école secondaire publique Maurice-Lapointe, qui a terminé en deuxième place, et Shagayo Samba, de l'école secondaire publique Omer-Deslauriers, qui est arrivée en 3e position. Des prix en argent de 300 $ et 200 $ ont été remis aux 2e et 3e positions, respectivement. Chacun recevra une plaque commémorative.

Les scores entre les trois premières positions ont été très serrés, a tenu à préciser Paul Brûlé, président du comité organisateur de la Dictée Richelieu Laporte. L'acti vité parrainée par le Club Richelieu Laporte a commencé avec une seule école. Aujourd'hui, toutes les écoles de langue française de la région d'Ottawa sont invitées à participer. Plus de 1600 élèves ont pris part à la dictée, cette année.

« L'un de nos rôles aux clubs Richelieu est de faire la promotion de la langue française. On peut faire ça de différentes façons, mais nous avions décidé de préparer une dictée », a expliqué M. Brûlé. 

Le conseiller municipal Mathieu Fleury, coprésident du groupe de travail sur les fêtes du 150e à la Ville d'Ottawa, a donné une conférence aux participants durant la période de correction des épreuves. 

L'événement s'est déroulé au MIFO, dans le quartier Orléans.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer