Quelque 1300 paniers de Noël pour les gens dans le besoin

Les Gatinois ont participé en grand nombre au... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Les Gatinois ont participé en grand nombre au 24e Déjeuner du maire.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Déjeuner du maire permettra de livrer quelque 1300 paniers de Noël chez des personnes et des familles dans le besoin, un record souligne l'organisation.

Il s'agissait de la 24e édition de cet événement très couru. Environ 1300 personnes ont participé à l'activité, dimanche, au Hilton Lac-Leamy. Chacune d'entre elles a déboursé 25 $ pour participer à l'événement. L'ambiance était festive lors des deux services puisque les déjeuners étaient agrémentés par la musique de Noël des musiciens du Carrefour musical Outaouais.

Les besoins pour les paniers augmentent d'année en année, a précisé Mireille Boudreault, porte-parole du Déjeuner du maire. « Il y a plus de personnes seules, de personnes âges. Les familles monoparentales et celles avec plusieurs enfants sont toujours très présentes. On aimerait en faire toujours un peu plus », a expliqué Mme Boudreault. 

« Les paniers donnent un bon répit à beaucoup de monde à Noël », a précisé de son côté le président du Déjeuner du maire, Guy Nadon.

Pour le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, le Déjeuner du maire constitue un bel exemple d'esprit de corps de la communauté des affaires, des politiciens et des citoyens de Gatineau.

« C'est un beau moment de solidarité pour commencer les fêtes, en aidant les familles qui en ont besoin. Malheureusement, des familles dans le besoin, il y en a toujours plus », a noté le maire Pedneaud-Jobin.

C'est la société Saint-Vincent de Paul qui détermine qui recevra un panier. La distribution se fera le samedi 17 décembre. Le président de l'organisme pour la région de Gatineau, Marcel Tremblay, a indiqué que des activités comme le Déjeuner du maire sensibilisent la population à la pauvreté.

« Pour nous, c'est extrêmement important. On reçoit l'aide de la population, et c'est important pour la population de savoir qui nous sommes », a-t-il expliqué, signalant du même souffle que l'organisation a besoin de bénévoles pour accomplir diverses tâches.

« Les personnes qu'on aide, ce sont des personnes qui cherchent des emplois. Ce sont des personnes monoparentales, des gens inaptes au travail, des personnes qui travaillent au salaire minimum, des prestataires d'assurance-emploi », a ajouté M. Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer