Les retraités de l'Outaouais plus enclins au bénévolat

Les retraités de l'Outaouais auraient davantage l'âme bénévole que ceux du... (123RF/ Wavebreak Media Ltd)

Agrandir

123RF/ Wavebreak Media Ltd

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les retraités de l'Outaouais auraient davantage l'âme bénévole que ceux du reste du Québec, selon un récent sondage.

Réalisé pour le compte de l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ), le sondage CROP montre que pour l'Outaouais et l'Abitibi-Témiscamingue, 58% des membres sont des bénévoles actifs.

À l'échelle provinciale, cette proportion s'établit à 51% chez les membres de l'AREQ.

Le président régional, Michel Tessier, note que pour l'Outaouais, les membres effectuant du bénévolat y consacrent en moyenne 4,7 heures chacun par semaine.

«C'est considérable au niveau de l'engagement dans notre société, souligne-t-il. Compte tenu que nous avons 2015 membres dans la région, on peut dire que c'est l'équivalent de 285 000 heures de bénévolat par année. Si cet engagement était rémunéré ne serait-ce qu'au salaire minimum, les retombées économiques annuelles atteindraient 3 millions $ par année.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer