Sensibiliser les élus aux ressources intermédiaires d'hébergement

Le directeur du service aux membres et des... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le directeur du service aux membres et des communications de l'ARIHQ, Luc Vallerand

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des représentants de l'Association des ressources intermédiaires d'hébergement du Québec (ARIHQ) ont rencontré vendredi la députée de Hull, Maryse Gaudreault, afin de la « sensibiliser » aux besoins de ce réseau qui héberge plus de 400 personnes en Outaouais.

Les négociations en cours dans le but de renouveler une entente conclue en 2013 entre l'ARIHQ et le gouvernement sont « dans une impasse », affirme le directeur du service aux membres et des communications de l'association, Luc Vallerand. Une tournée des élus des différentes régions a donc été organisée, avec un arrêt à Gatineau vendredi.

Les places en ressource intermédiaire sont associées à une subvention gouvernementale, puisqu'elles sont destinées à des personnes ne pouvant plus demeurer chez elles, mais qui n'ont pas encore besoin du niveau de soins accru offert aux résidents des centres d'hébergement et de soins de longue durée.

Les membres de l'ARIHQ estiment ne pas bénéficier de « toutes les conditions d'exercice requises pour être en mesure de répondre aux besoins évolutifs de la clientèle ». Parmi les revendications de l'ARIHQ auprès du gouvernement se trouve la mise en place d'un « programme structuré de perfectionnement professionnel spécifique aux ressources intermédiaires », afin notamment de pouvoir offrir une formation continue aux préposés aux bénéficiaires, a indiqué M. Vallerand.

« L'enjeu, pour nous, c'est que le ministère reconnaisse que les ressources intermédiaires sont différentes des ressources de type familial, où le financement est pratiquement le même. »

En Outaouais, quelque 420 personnes occupent une place en ressource intermédiaire. Environ 80 % d'entre elles sont des personnes âgées en perte d'autonomie, a indiqué M. Vallerand, en ajoutant qu'il manquerait une quarantaine de places dans la région pour bien répondre à la demande.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer