L'Outaouais déchiffré

Après une hausse de 16,1 pour 1000 de la... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Après une hausse de 16,1 pour 1000 de la population de 2006 à 2011, la croissance démographique de l'Outaouais est revenue sous la moyenne provinciale entre 2011 et 2015.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois, en 2015, la région de l'Outaouais a atteint le plateau des 200 000 emplois, selon le Bulletin statistique régional 2016 de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Ce rapport de l'ISQ dresse un portrait de la région au niveau démographique, économique, culturel, ainsi qu'en éducation et en santé. Sur plusieurs plans, l'Outaouais fait mieux que le reste du Québec. C'est notamment le cas du taux de chômage qui est demeuré à 7,4% en 2015. La moyenne provinciale, bien que plus élevée à 7,6%, est en baisse de 0,6% depuis 2005. La population active de la région est de 216 000 personnes.

Le revenu médian des familles de l'Outaouais est de 74 250$, soit 7110$ de plus que la moyenne québécoise. Les hommes conservent un revenu d'emploi médian plus élevé que les femmes (47 895$ contre 41 297$).

Là où le bât blesse, c'est au niveau du produit intérieur brut (PIB) régional. Le PIB par habitant est évalué à 30 722$, selon les plus récentes données (en 2014). Il s'agit du second pire score parmi toutes les régions administratives du Québec. D'ailleurs, sans surprise, la fonction publique est à l'origine d'une importante portion (30,2%) du PIB régional.

Population plus jeune

Après une hausse de 16,1 pour 1000 de la population de 2006 à 2011, la croissance démographique de l'Outaouais est revenue sous la moyenne provinciale entre 2011 et 2015. 

Ces hausses sont concentrées dans la MRC des Collines-de-l'Outaouais et la Ville de Gatineau. Dans les MRC de la Vallée-de-la-Gatineau et du Pontiac, la population a connu une décroissance entre 2011 et 2015.

Les données provisoires sur la population du Québec démontrent également que l'Outaouais se démarque par la jeunesse de ses citoyens. Les 20 ans et moins représentent 22,1% des résidents de la région (moyenne provinciale de 20,7%), 14,7% pour les 65 ans et plus (moyenne provinciale de 17,6%).

Encore une fois, ces données sont fortement influencées par Gatineau et la MRC des Collines où on retrouve les plus fortes proportions de 20 ans et moins, et le plus faible taux de 65 ans et plus.

Santé et éducation

Le Bulletin statistique régional 2016 démontre que des progrès ont été notés en santé. Le nombre de médecins par 1000 habitants a grimpé de 16,2% entre 2010 et 2014. Ceci dit, avec 1,7 médecin par 1000 habitants, l'Outaouais demeure parmi les pires régions administratives du Québec.

Le nombre de bacheliers en sol québécois qui sont originaires de l'Outaouais est également en hausse. Selon l'ISQ, 927 personnes de la région ont obtenu leur baccalauréat au Québec en 2013, une hausse moyenne de 4,4% chaque année depuis 2008.

Plus de la moitié d'entre eux ont obtenu leur diplôme ailleurs qu'à l'Université du Québec en Outaouais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer