Démystifier les droits et recours des aînés

Les cofondateurs de la clinique Juripop, Marc-André Cloutier... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les cofondateurs de la clinique Juripop, Marc-André Cloutier et Julien D-Pelletier, ainsi que la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Préoccupée par l'intimidation et la maltraitance dont sont victimes certains aînés, la Clinique juridique Juripop a lancé à Gatineau sa nouvelle initiative, baptisée Caravane 360, qui sillonnera le Québec pendant trois ans afin de faire connaître à cette clientèle vulnérable ses droits et ses recours.

Mise sur pied en collaboration avec le ministère de la Justice, l'Association québécoise des retraité(e)s des services public et parapublic (AQRP) et la Chambre des notaires du Québec, la Caravane 360 devrait s'arrêter à une soixantaine d'endroits au cours des trois prochaines années.

Vendredi matin, une trentaine de personnes ont assisté au lancement de ce projet, à la Cabane en bois rond, dans le secteur Hull. Sur place, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, s'est dite « persuadée que cette tournée va permettre à des gens de sortir, de se confier et de parler, de comprendre ce qui est bien et ce qui ne l'est pas ». La maltraitance « est sournoise », a rappelé la ministre en louangeant le projet de Juripop, « qui a toujours des initiatives intéressantes et originales ».

Vulgariser

Stéphanie Vallée estime que les aînés et leurs proches gagneront avec la tournée de la Caravane 360, puisqu'elle fournira des explications vulgarisées. « Des fois, on prend notre Code civil ou on prend la Loi sur la Régie du logement, et ce n'est pas toujours simple de comprendre ce que ça veut dire et ce que ça implique », a-t-elle souligné.

La Clinique juridique Juripop s'est aussi alliée avec des professionnels de la santé, qu'il s'agisse de médecins, d'infirmières ou de travailleurs sociaux, afin d'offrir une approche multidisciplinaire pour répondre le mieux possible aux besoins des aînés qui seront rencontrés pendant la tournée.

Peu importe l'endroit où la Caravane 360 s'arrêtera, des informations sur les ressources locales seront disponibles, assure le président de Juripop, Marc-André Cloutier.

Ce dernier souligne que la caravane précédente, à laquelle participaient seulement des avocats et des notaires, a permis de « débusquer une trentaine de cas d'abus qui ont fait l'objet ensuite de sanctions ou d'interventions pour que ces situations-là se règlent ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer