200 000$ pour un nouveau Centre alimentaire Aylmer

Le député André Fortin a annoncé une aide... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le député André Fortin a annoncé une aide financière de 200 000$ pour le Centre alimentaire Aylmer.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un rêve deviendra réalité pour le Centre alimentaire Aylmer, qui vient d'obtenir 200 000$ du gouvernement du Québec pour acquérir et rénover un édifice afin d'y transférer ses activités.

Le député de Pontiac, André Fortin, a annoncé jeudi matin l'octroi de l'aide financière au Centre alimentaire Aylmer. Le montant correspond à 10% de l'enveloppe provinciale de la première phase du nouveau Programme d'immobilisation en entrepreneuriat collectif.

Le budget de l'organisme communautaire était très serré ces dernières années, notamment en raison d'un loyer annuel de 80 000$ pour l'espace occupé au 70, chemin Eardley. Selon le député Fortin, l'aide gouvernementale et l'achat d'un immeuble par l'organisme permettront de générer des économies annuelles d'environ 40 000$ par année. M. Fortin a d'ailleurs tenu à souligner tout le travail accompli par les gestionnaires du centre - notamment le directeur général Gérard Émond - dans le but de présenter à temps un projet au gouvernement afin de profiter du nouveau programme d'aide financière.

Le président du Centre alimentaire Aylmer, Reynald Labelle, souhaite conclure une transaction d'ici le 1er octobre prochain, dans le but d'inaugurer les nouveaux locaux au plus tard en avril 2017. Trois options sont actuellement sur la table quant au choix de l'édifice, qui sera situé dans le périmètre du Vieux-Aylmer, assure M. Labelle. L'organisme pourrait opter pour un immeuble qu'il sera seul à occuper, ou encore choisir un édifice plus grand et y offrir des espaces en location.

Le Centre alimentaire Aylmer dessert entre 1500 et 2000 personnes sur une base régulière.

«Quand on pense à Aylmer, on ne pense pas toujours à la pauvreté, on ne pense pas toujours à des organismes communautaires qui ont besoin d'aide, et on dit que c'est une banlieue qui réussit bien dans notre communauté, mais ici comme ailleurs, il y a des problématiques, il y a des gens qui ont besoin d'aide, a souligné le député Fortin. Il y a des gens qui sont là pour les aider et il faut encourager ce travail-là.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer