La fierté célébrée cette semaine dans la capitale

Le festival Fierté dans la capitale a été... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le festival Fierté dans la capitale a été lancé lundi à Ottawa avec la levée du drapeau arc-en-ciel à l'hôtel de ville.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Bien qu'il fut des défilés de la fierté à Montréal, Toronto et Vancouver, le premier ministre Justin Trudeau pourrait être le grand absent de celui d'Ottawa qui aura lieu dimanche dans les rues de la capitale.

La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, et... (Martin Roy, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, et le maire d'Ottawa, Jim Watson, ont accueilli la Grande Maréchale du défilé de la fierté d'Ottawa, Charlie Lowthian-Rickert, 10 ans, née garçon mais s'identifiant en tant que fille.

Martin Roy, LeDroit

Au bureau du premier ministre, on indique que M. Trudeau ne pourra participer à l'événement puisque son agenda prévoit qu'il sera à Sudbury dimanche et lundi pour une rencontre de son conseil des ministres. Les organisateurs du «festival le plus coloré d'Ottawa» espèrent toutefois que le premier ministre saura leur réserver une surprise.

Du côté de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, l'activité de dimanche prochain n'est pas à son horaire pour le moment.

Les activités du festival Fierté dans la capitale ont été lancé lundi à Ottawa avec la levée du drapeau arc-en-ciel à l'hôtel de ville, ainsi que devant d'autres immeubles municipaux.

«Toilettes sans frontières»

Fierté dans la capitale a adopté le thème «Toilettes sans frontières» pour son édition 2016, en référence à des projets de loi qui ont été déposés dans certains États américains afin d'empêcher les transgenres à entrer dans la toilette de leur choix. L'organisation tient d'ailleurs à faire la promotion de toilettes neutres tout au long du festival, ainsi qu'à améliorer la sécurité des toilettes publiques dans les lieux où se déroulent les activités.

Les responsables de Fierté dans la capitale ont d'ailleurs nommé Charlie Lowthian-Rickert, 10 ans, née garçon, mais s'identifiant en tant que fille, Grande Maréchale du défilé. Cet honneur lui est accordé pour son leadership dans la défense et le renforcement de la communauté LGBTTQ+. Elle s'est dite honorée par ce rôle.

«Il y tellement d'enfants, de jeunes et de personnes âgées transgenres et fluides dans le genre dans notre ville qui n'ont pas cette chance de se sentir si spécial. Parfois, ils n'auront jamais cette occasion. Parfois, ils sont traités de manière horrible par ceux en qui ils ont confiance pour prendre soin d'eux. Je vais donc prendre tout l'amour que vous me donnerez, et je ferai de mon mieux pour le transmettre», a dit la grande maréchale.

Parmi les activités de la Fierté dans la capitale, il y aura notamment une veillée pour les droits de la personne, mercredi soir, au Monument canadien pour les droits de l'homme, un défilé de mode, jeudi soir, le Queer Con, vendredi soir, le défilé de la fierté de dimanche dans les rues de la ville ainsi que plusieurs spectacles.

«Ce que vous verrez alors que notre organisation progresse est une plus grande diversité et une plus grande inclusion. Ce sont des parties importantes de notre mandat. Aussi, l'éducation, la célébration et la revendication sont des piliers qui doivent être sur un pied d'égalité dans n'importe quel festival, sinon vous n'avez l'air que d'un gros party et on oublie le message», a expliqué Tammy Dopson, présidente de Fierté dans la capitale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer