Une vague patrimoniale déferle sur la rive ontarienne

Seule la portion ontarienne de la rivière des... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Seule la portion ontarienne de la rivière des Outaouais a obtenu la désignation de rivière du patrimoine canadien.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

La rivière des Outaouais a obtenu la désignation de rivière du patrimoine canadien, mais seulement sa portion ontarienne. Le groupe d'action communautaire Sentinelle Outaouais souhaite maintenant que Québec accepte d'accorder une telle reconnaissance à la rivière.

Le gouvernement fédéral et Queen's Park ont annoncé jeudi la conclusion d'une entente pour intégrer la rivière dans le Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC), un programme national de conservation des rivières créé en 1984. Le Québec s'est retiré du RRPC en 2006. 

La désignation patrimoniale couvre la portion ontarienne de la rivière qui s'étend de l'embouchure du lac Témiscamingue jusqu'à Hawkesbury Est, soit une longueur de 590 km. 

«La capitale de notre pays doit sa longue histoire et même son existence à cette grande rivière», a indiqué la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, dans un communiqué.

«Un élément dynamique de l'industrie touristique d'Ottawa et le centre névralgique des Premières Nations algonquines, la rivière des Outaouais, qui possède une histoire fascinante et variée, continue d'offrir des possibilités culturelles et d'affaires pour les collectivités situées le long de ses berges. Je suis ravie de cette reconnaissance bien méritée», a continué la ministre McKenna, députée d'Ottawa-Centre.

Lorsqu'une rivière est désignée, un plan de gestion qui présente les mesures visant à la mettre en valeur, la préserver et la promouvoir est mis en place.

La rivière s'étend sur 1271 km, dont 681 km exclusivement en territoire québécois. 

Meredith Brown, de Sentinelle Outaouais, espère que le Québec collaborera à l'effort.

«Nous voulons que toutes les nations reconnaissent l'héritage patrimonial de la rivière. C'est important pour nous. Nous travaillons avec le Québec, et nous leur avons dit que le fédéral et l'Ontario voulaient désigner la rivière. Nous leur avons demandé ce qu'ils pouvaient faire», a expliqué Mme Brown, précisant que le Québec pourrait désigner la portion québécoise de la rivière comme site patrimonial en 2017 en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Le ministère de la Culture a indiqué dans un courriel avoir reçu une proposition pour la désignation de la rivière des Outaouais en tant que lieu historique, mais ajoute qu'il est trop tôt pour affirmer qu'une distinction lui serait accordée l'année prochaine.

Trente-neuf rivières au Canada sont désignées rivière du patrimoine canadien, incluant la rivière des Outaouais. 

Le Québec est la seule juridiction canadienne à n'avoir aucune rivière au sein du RRPC.

La rivière des Outaouais est connue comme la «Transcanadienne originale» alors qu'elle a joué un rôle de premier plan pour la croissance économique et politique de la région aux époques du commerce des fourrures et du bois d'oeuvre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer