Se promener à vélo n'a pas d'âge

Le bénévole Robert Séguin se balade à vélo... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le bénévole Robert Séguin se balade à vélo avec des bénéficiaires de la résidence Saint-Louis.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Soins continus Bruyère embarque à son tour dans un programme de randonnées en triporteur pour personnes âgées, une activité qui leur permet de sortir de leur logis, de découvrir leur environnement et de rester en contact avec la société.

L'initiative «À vélo sans âge» a été lancée mercredi à la résidence Saint-Louis, dans le secteur Orléans. Madeleine Séguin était la première à s'asseoir dans le vélo et à profiter d'une courte escapade lors de la démonstration du véhicule. «Ça va donner une chance aux gens de sortir. Il y a réellement un besoin pour ça. Ce sera beaucoup utilisé», anticipe la dame de 94 ans.

Robert Séguin est l'un des bénévoles qui opèrent le vélo, qui est muni d'une batterie pour aider à la propulsion. «Nous irons notamment sur les sentiers pour vélos où il y a de beaux paysages, surtout sur le bord de la rivière», a expliqué l'homme de 75 ans, qui croit énormément aux avantages d'une telle initiative pour enrichir la vie des aînés.

«Juste le fait de sortir au grand air, avec un peu de soleil et une bouteille d'eau, ça va faire une grande différence dans leur vie», a-t-il souligné.

Le programme bénéficiera, entre autres, aux personnes à mobilité réduite. La résidence Saint-Louis est la première du réseau de Soins continus Bruyère à obtenir un tel vélo. D'autres institutions du réseau pourraient avoir le leur si l'expérience est concluante.

«Nous allons évaluer le programme, et on pourra l'intégrer à l'hôpital Elisabeth-Bruyère et à l'hôpital Saint-Vincent», a indiqué Karen Lemaire, directrice du Service de soutien thérapeutique à Bruyère.

«À vélo sans âge» à la résidence Saint-Louis constitue une première pour un foyer de soins de longue durée en Ontario. Le PDG de Soins continus Bruyère, Daniel Levac, a indiqué qu'il existe déjà une liste de personnes «impatientes de faire une randonnée». 

Des programmes similaires à Gatineau et Vanier

Par ailleurs, le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) et le Centre des services communautaires (CSC) Vanier ont dévoilé le 14 juillet un triporteur, d'un look différent de celui de la résidence Saint-Louis, dont l'objectif vise à briser l'isolement des personnes âgées dans le cadre de l'initiative «Un vélo, une ville!»

Le vélo aux couleurs du CEPEO et du CSC Vanier conduit par un élève permet de transporter les locataires des résidences pour aînés d'Ottawa Community Housing (OCH) pour leur permettre de sortir et de profiter de ce qu'offre le quartier.

«Un vélo, une ville!» est d'ailleurs en activité pour un deuxième été consécutif à Gatineau.

Les triporteurs sont pilotés par de jeunes cyclistes qui offrent aux utilisateurs de se déplacer pour effectuer des courses ou simplement pour une promenade d'agrément. Le projet favorise la réintégration scolaire de jeunes décrocheurs tout en facilitant la mobilité des personnes aînées. Le véhicule est dans le secteur Aylmer cet été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer