Pokémon Go, un guide touristique?

Pour capturer des Pokémons, il faut des Poké Balls.... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Pour capturer des Pokémons, il faut des Poké Balls. Et pour obtenir ces balles tant convoitées, il faut s'approvisionner à des Poké Stops, des lieux sont éparpillés partout en ville sur des plaques commémoratives, des oeuvres d'art urbaines ou encore des places publiques.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si vous êtes passés au centre-ville de Gatineau ou d'Ottawa, vous avez très certainement croisé des gens, téléphone intelligent à la main, occupés à capturer des Pokémons.

Les «chasseurs» de créatures sont légion depuis le lancement officiel du jeu au Canada dimanche dernier. On peut y voir une perte de temps, un outil pour favoriser la marche ou encore un passe-temps des plus amusants, selon notre point de vue.

À cette liste, il faudrait possiblement ajouter la fonction de guide touristique.

Par la nature même de cette application mobile, si les joueurs sont attentifs, ils peuvent en apprendre long sur l'histoire de leur ville.

Pour capturer des Pokémons, il faut des Poké Balls. Et pour obtenir ces balles tant convoitées, il faut s'approvisionner à des Poké Stops, des lieux sont éparpillés partout en ville sur des plaques commémoratives, des oeuvres d'art urbaines ou encore des places publiques.

Comme il s'agit d'un jeu à réalité augmentée, les joueurs doivent se rendre physiquement à ces Poké Stops pour récolter les outils qui leur serviront dans leur chasse aux Pokémons. Aussi bien s'arrêter quelques minutes pour voir ce qu'il y a à découvrir dans notre ville.

Au centre-ville de Gatineau, par exemple, le jeu pourrait vous conduire à la statue de Maurice Richard, à l'entrée du parc Jacques-Cartier. Ou encore, à l'arrière du Musée canadien de l'histoire où se trouvent de nombreuses plaques d'information. Vous pourriez également être amené à visiter les alentours du ruisseau de la Brasserie où on peut en apprendre sur l'histoire du cours d'eau.

Flairant la bonne affaire, Tourisme Outaouais a d'ailleurs dressé une petite liste des Poké Stops parsemant le Vieux-Hull.

En circulant au centre-ville d'Ottawa, c'est l'occasion d'en apprendre sur l'histoire derrière la Fontaine du Millénaire sur la rue York, ou encore consulter les nombreuses plaques situées sur la colline parlementaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer