Lutte à l'itinérance: le fédéral promet plus de «souplesse»

Le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le coordonnateur de Logemen'occupe, François Roy

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les investissements supplémentaires alloués à la lutte à l'itinérance dans le dernier budget fédéral offriront aux collectivités la «souplesse et le soutien dont elles ont besoin», comme le réclamaient depuis des mois plusieurs groupes communautaires de l'Outaouais, dont Logemen'occupe.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, l'a confirmé jeudi en fournissant des détails additionnels concernant l'augmentation du financement alloué à la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI), annoncée lors du budget 2016.

«Le visage de l'itinérance évolue et nous devons nous adapter afin d'offrir le soutien adéquat aux collectivités afin qu'elles puissent développer les capacités pour aider les populations sans domicile à mener des vies satisfaisantes», a fait valoir le ministre Duclos.

«Logemen'occupe se réjouit de voir le ministre Duclos confirmer son ouverture au retour d'une approche généraliste dans la lutte à l'itinérance intégrant une diversité de réponses et à la flexibilité dans l'allocation de ces fonds», a réagi François Roy, le coordonnateur de Logemen'occupe.

Revendications

Opposé à la stratégie basée trop restrictive du Housing First, calquée sur les besoins du Canada anglais, M. Roy avait mené la lutte jusque sur la Colline parlementaire où il avait déposé un ballot de foin devant le bureau du député Greg Fergus, avec divers groupes communautaires, pour revendiquer plus de souplesse. En raison des règles en place, plusieurs groupes de lutte à l'itinérance avaient dû couper des postes et des services.

«Nous espérons maintenant que cette orientation se confirmera rapidement dans les prochaines semaines et que le gouvernement du Québec la fera également sienne, afin de pallier aux coupures sur le terrain et de développer la diversité d'interventions nécessaire face à une itinérance en augmentation en Outaouais et à Gatineau», a indiqué M. Roy.

Le gouvernement fédéral prévoit 111,8 millions $ supplémentaires en deux ans, à partir de 2016-2017, dans l'amélioration des services visant à lutter contre l'itinérance par le biais de la SPLI. Le gouvernement souhaite aussi consulter les divers intervenants à mesure qu'il ira de l'avant avec la conception et la mise en oeuvre des investissements futurs en matière de logement et de lutte contre l'itinérance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer