48 nouveaux Canadiens accueillis à Ottawa

«Ceci est votre moment, merci de le partager avec nous», a lancé avec entrain... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix

Collaboration spéciale

Le Droit

«Ceci est votre moment, merci de le partager avec nous», a lancé avec entrain le capitaine Steve Virgin au début d'une cérémonie accueillant 48 nouveaux citoyens canadiens, mercredi, à Bibliothèque et Archives Canada.

Toutes les générations était représentées parmi les 48... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Toutes les générations était représentées parmi les 48 nouveaux Canadiens.

Patrick Woodbury, LeDroit

Sur les nombreux visages provenant des quatre coins de la planète, on pouvait lire une profonde joie d'obtenir la citoyenneté canadienne, alors qu'un large sourire embellissait leur visage.

Au moment de recevoir leur certificat, de nombreux nouveaux Canadiens l'ont brandi haut dans les airs, dans un grand signe de victoire, sous un tonnerre d'applaudissements provenant de l'audience. Parmi eux, un réfugié syrien, l'air anxieux, triturait sa chemise, bien concentré sur ce qui se passait sur l'estrade protocolaire. 

Le capitaine Steve Virgin, fraîchement retraité de la marine militaire depuis seulement huit mois, a présidé la cérémonie. Dans son discours, il a livré sa façon de percevoir le Canada. 

«Ici, c'est un pays fantastique, libre et d'une grande beauté. Nous y sommes très bien, c'est fantastique. De belles valeurs sont tenues à coeur par la population: comme le respect et l'inclusion, affirme-t-il. Mais avec la liberté vient aussi des responsabilités, comme celle d'être une bon citoyen, actif pour sa communauté.»

«Mais la vraie richesse de ce pays, ce sont ses citoyens. Et vous savez quoi, il va devenir d'autant plus riche grâce à vous, ces 48 nouveaux Canadiens, qui proviennent d'un peu partout dans le monde», a-t-il ajouté.

La cérémonie de citoyenneté s'est  déroulée de façon très protocolaire. 

Les futurs citoyens ont dû prononcer un serment d'allégeance au pays, dans les deux langues officielles, pour recevoir par la suite leur certificat. La cérémonie se termine avec l'interprétation de  l'hymne national canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer