Les médias locaux sont «essentiels», dit le maire de Gatineau

«Il n'y a pas de vie démocratique locale... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Il n'y a pas de vie démocratique locale possible sans les médias régionaux», estime le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, affirme ne pas avoir l'expertise nécessaire pour se prononcer sur le bien-fondé d'une aide gouvernementale qui viendrait à la rescousse des médias traditionnels, mais il insiste sur la nécessité de ces derniers dans toutes les régions du Québec.

«Il n'y a pas de vie démocratique locale possible sans les médias régionaux», a-t-il lancé mercredi, alors que se tient à Québec l'important colloque L'information - 4e pouvoir sous pression, organisé par la Fédération nationale des communications. 

Réunis mardi pour discuter de l'avenir des médias, les grands patrons de presse ont affirmé qu'une aide gouvernementale semblable à celle offerte dans certains pays européens serait la bienvenue en ces temps incertains et de grands bouleversements pour les médias traditionnels. 

«Ce qu'on a appelé la montréalisation de l'information, c'est un problème majeur», a insisté le maire Pedneaud-Jobin, qui dirige la quatrième ville en importance au Québec. «Les salles de nouvelles ferment. Les médias le vivent, ils sont tous menacés à différents degrés et selon les années qui passent.»

«Ce que je répète, c'est qu'il est impossible d'avoir une vie démocratique locale et saine, une vie culturelle et sportive saine, si nous n'avons pas des médias locaux qui parlent de ce qui se passe chez nous. La consolidation des médias régionaux est essentielle à tous les aspects de notre vie régionale.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer