Moisson Outaouais veut récupérer chez les épiciers

Moisson Outaouais prévoit recevoir en moyenne 1972 kg de... (Martin Chamberland, Archives La Presse)

Agrandir

Moisson Outaouais prévoit recevoir en moyenne 1972 kg de produits divers par épicerie participante, à chaque mois.

Martin Chamberland, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix

Collaboration spéciale

Le Droit

Emboîtant le pas à son homonyme montréalais, Moisson Outaouais aura de quoi se mettre sous la dent et collaborera désormais avec les supermarchés de la région pour récupérer les denrées invendues, mais toujours propres à la consommation.

«Nous n'aurions pas pu importer ce projet ici... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

«Nous n'aurions pas pu importer ce projet ici sans le travail de Moisson Montréal», a souligné la directrice générale de Moisson Outaouais, Sonia Latulippe.

Patrick Woodbury, LeDroit

Grâce au Programme de récupération en supermarchés, Moisson Outaouais prévoit recevoir en moyenne 1972 kg de produits divers par épicerie participante, chaque mois. 

Pour récupérer cette immense quantité de nourriture, plusieurs démarches ont été menées par Moisson Montréal en 2013. «Nous n'aurions pas pu exporter ce projet ici sans leur travail, souligne la directrice générale de Moisson Outaouais, Sonia Latulippe. Il a fallu développer un protocole exigeant permettant de garantir plusieurs aspects comme l'hygiène et la salubrité, le respect de la chaîne du froid, la traçabilité.» 

Les intervenants doivent accomplir des formations pour apprendre le réemballage et le réétiquetage, ainsi que pour maîtriser des équipements spécialisés.

Le gaspillage dans les épiceries est un enjeu de société majeur et Moisson Outaouais a pris les grands moyens pour le contrer dans la région, en investissant 100 000$ dans divers équipements, comme un camion de transport réfrigéré.

Le coût annuel du programme est d'environ 50 000$.

Les premiers essais ont débuté en octobre 2015, avec deux supermarchés. Présentement, six supermarchés y participent: deux Super C, deux Provigo, un Maxi et un Maxi & Cie. 

L'objectif caressé par Moisson Outaouais serait que tous les supermarchés de la région contribuent au programme. Mais le tout ne se ferait pas sans heurts, puisque ça nécessiterait des investissements majeurs pour agrandir les infrastructures déjà en place, acquérir des équipements automatisés plus performants et mettre la main sur un nouveau camion.

Des coups de pouce pour Moisson Outaouais

Par ailleurs, pour souligner son 20e anniversaire, le Casino du Lac-Leamy a décidé de faire don à Moisson Outaouais d'une somme de 20 000$.

Également, grâce au rehaussement récent de la subvention annuelle dans le cadre du Programme de soutien aux organismes communautaires accordé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, Moisson Outaouais recevra 21 000$ de plus qu'auparavant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer