Relever le défi d'intéresser les jeunes à la politique

«Ce n'est pas vrai que les jeunes ne... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

«Ce n'est pas vrai que les jeunes ne s'intéressent pas à la politique. Il faut seulement leur en parler et leur expliquer», explique Gabriel Le Marquand Perreault, représentant de la Radio jeunesse.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une nouvelle émission visant à démystifier la politique chez les jeunes a été diffusée pour la première fois samedi sur les ondes de Radio jeunesse. Politiquement jeunesse entend montrer aux jeunes que la politique est partout autour d'eux et qu'il est important de s'y intéresser.

«Ce n'est pas vrai que les jeunes ne s'intéressent pas à la politique. Il faut seulement leur en parler et leur expliquer», explique Gabriel Le Marquand Perreault, représentant de la Radio jeunesse. 

Pour la première émission d'une série de huit de Politiquement jeunesse, trois élus de l'Outaouais étaient invités.

Jocelyn Blondin, conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Steven MacKinnon, député fédéral de Gatineau, et Marc Carrière, député provincial de Chapleau, ont partagé leur expérience en politique lors de l'émission enregistrée devant un public réunissant une quarantaine de jeunes curieux. «La politique c'est accessible à tout le monde et ça concerne tout le monde, raconte M. Carrière après l'émission d'une heure et demie. Souvent, les plus jeunes pensent que la politique c'est loin d'eux, mais aujourd'hui plusieurs étaient allumés. Un jeune a posé des questions sur l'éducation. On sentait l'intérêt des animateurs, des participants et des auditeurs.»

Décomposer le monde de la politique

L'émission de samedi a permis d'en connaître davantage sur la jeunesse des politiciens invités et de savoir si la politique les intéressait à cette époque. Ils ont aussi été invités à expliquer ce qu'est la politique afin d'éduquer les auditeurs et pouvoir explorer plus en profondeur dans les différents paliers et le fonctionnement lors des prochaines émissions. Finalement, les animateurs ont débattu de questions d'actualité. Par exemple, M. MacKinnon a été interpellé sur la question du vote à 16 ans. Des questions sur les emplois d'été ont aussi été abordées.

«Aujourd'hui on voulait décomposer le monde de la politique. Faire comprendre aux jeunes qu'ils peuvent participer au développement de leur communauté. La politique ce n'est pas juste des hommes en veston cravate, c'est la gestion de son monde et de sa communauté», explique l'animatrice Valérie Langlois.

Les prochaines émissions traiteront d'enjeux sociaux et environnementaux en plus d'explorer les différents aspects de la politique. Plusieurs personnalités du monde politique passeront derrière le micro de Politiquement jeunesse. L'équipe travaille d'ailleurs d'arrache-pied afin d'inviter nul autre que Justin Trudeau d'ici la dernière émission qui aura lieu le 25 février prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer