Le Casino du Lac-Leamy, 20 ans et 60 millions de visites

Le directeur général du Casino du Lac-Leamy, Alain... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le directeur général du Casino du Lac-Leamy, Alain Miroux, souhaite «que les gens soient extrêmement fiers de leur casino à Gatineau, qu'ils le voient comme un centre de divertissement pour adultes, et qu'ils le voient aussi comme une icône dans la région au niveau de l'attrait touristique».

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il a généré des revenus de quelque 4,7 milliards $. Soixante millions de personnes l'ont visité. Il pavoise dans les publicités de Tourisme Outaouais. Le nombre d'employés y a presque doublé. Des gens en sont ressortis les poches pleines, d'autres ont perdu gros. Vingt ans après son ouverture, le Casino du Lac-Leamy mise sur sa plus récente métamorphose pour être en mesure d'affronter la compétition.

Le 24 mars 1996, sur le coup de 11h, ce qui s'appelait à l'époque le Casino de Hull a ouvert ses portes aux centaines de personnes qui faisaient la file pour être les premiers clients à fouler le plancher de la maison de jeu.

Deux décennies plus tard, le casino a prouvé qu'il joue un rôle important dans l'économie régionale, affirme le directeur général de l'établissement, Alain Miroux.

«On a payé en salaires à peu près 1,5 milliard $ en 20 ans, souligne-t-il. [...] C'est des sous. Ce sont des gens qui peuvent acheter des maisons, qui louent des appartements, qui achètent des voitures, qui achètent leur nourriture, qui vont à la SAQ, qui achètent de l'essence. Et la grosse majorité de nos employés demeurent du côté du Québec.»

À cela s'ajoutent les contrats avec diverses entreprises locales, que ce soit pour le déneigement ou encore l'entretien paysager, par exemple. «À peu près 69% de tout ce qu'on dépense est dépensé dans des entreprises locales ou québécoises», indique M. Miroux, en évoquant «un beau succès d'entreprise».

L'Ontario occupe tout de même une place importante dans les préoccupations du Casino du Lac-Leamy, puisqu'un peu plus de la moitié de la clientèle provient de l'autre côté de la rivière des Outaouais.

Avec l'âge, le renouvellement de l'offre et des infrastructures s'est imposé. Il y a eu l'arrivée du Hilton et du théâtre en 2001, puis des travaux de 47 millions $ qui ont été achevés l'an dernier. Avec ce nouveau nightlife, les jeunes adultes professionnels sont notamment dans la mire du casino, qui doit lutter contre la compétition des autres maisons de jeu, mais aussi contre le jeu en ligne.

L'avenir

D'ici à ce que le Casino du Lac-Leamy atteigne le quart de siècle, Alain Miroux souhaite «que les gens soient extrêmement fiers de leur casino à Gatineau, qu'ils le voient comme un centre de divertissement pour adultes, et qu'ils le voient aussi comme une icône dans la région au niveau de l'attrait touristique».

Dans le territoire local regroupant l'hippodrome Rideau-Carleton et le casino de Gananoque, la maison de jeu gatinoise s'en tire avec près de 44% des parts de marché pour 2014-2015. Les indicateurs pour 2015-2016 laissent présager que les parts de marché détenues par le Casino du Lac-Leamy devraient s'accroître, ce qui devrait se faire sentir au niveau des revenus.

Le marché local a toutefois subi les contrecoups de la croissance de l'offre de jeu sous toutes ses formes, avec une chute des dépenses effectuées ayant atteint 50 millions au cours des cinq dernières années.

Implication communautaire

Outre sa mission lucrative, le Casino du Lac-Leamy s'investit aussi dans la communauté, souligne Alain Miroux. Un partenariat entre les casinos québécois et les organismes Moisson est notamment en place pour «contrer l'insécurité alimentaire». 

Bon nombre d'employés de la maison de jeu gatinoise effectuent du bénévolat pour Moisson Outaouais, note avec fierté le directeur général.

Le Casino du Lac-Leamy au fil des ans

  • 1996-1997: 157 millions $ de revenus; 3,3 millions de visiteurs
  • 2002-2003 (ouverture du Hilton Lac-Leamy): 256 millions $ de revenus, 3,4 millions de visiteurs
  • 2015-2016: 248 millions $ de revenus, 2,7 millions de visiteurs
Source: Casino du Lac-Leamy

Partager

À lire aussi

  • Jouer sans déraper?

    Société

    Jouer sans déraper?

    «La meilleure façon de faire de l'argent dans un casino, c'est d'être Loto-Québec.» »

  • Patrick Duquette | <em>Fierté et responsabilité</em>

    Patrick Duquette

    Fierté et responsabilité

    CHRONIQUE / Ainsi, le directeur du Casino du Lac-Leamy, Alain Miroux, estime que les Gatinois devraient être «extrêmement fiers» de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer