L'UQO se mobilise pour les réfugiés syriens

Dès cette année, l'UQO s'est engagée à offrir... (Boris Grdanoski, AP)

Agrandir

Dès cette année, l'UQO s'est engagée à offrir une bourse d'études à un réfugié syrien nouvellement établi en Outaouais. Selon le programme choisi, l'aide pourrait varier de 3000$ à 15 000$.

Boris Grdanoski, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Un comité formé par des professeurs, étudiants et employés de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) lance une série d'initiatives visant à faciliter l'accueil et l'intégration des réfugiés à Gatineau.

Interpellées par le sort des réfugiés syriens, les professeures Anyck Dauphin et Nathalie Casemajor, et la chargée de cours Rosaura Guzman Clunes, ont eu l'idée de ce projet dévoilé vendredi à l'UQO.

S'inscrivant dans la mission que s'est donnée l'UQO de participer activement au développement économique, social et culturel de la région, le but de toutes les initiatives annoncées est de démystifier les cultures et d'expliquer la réalité des réfugiés à la communauté, a expliqué la professeure Dauphin.

Ambitieux, mais réaliste

Dès cette année, l'UQO s'est engagée à offrir une bourse d'études à un réfugié syrien nouvellement établi en Outaouais. Selon le programme choisi, l'aide pourrait varier de 3000$ à 15 000$.

La communauté universitaire parrainera un nouveau réfugié chaque année dans le cadre d'un programme de l'organisme Entraide universitaire mondiale du Canada. Une bourse d'études sera offerte par l'UQO et une campagne de financement réalisée auprès de la communauté universitaire couvrira les frais de subsistance pour un an.

«L'objectif est de 25 000$ et nous avons bon espoir d'y arriver pour parrainer un étudiant en septembre prochain, sinon en 2017», a expliqué la professeure Dauphin.

Sensibiliser le public

Par ailleurs, le comité a élaboré un programme de sensibilisation grand public pour mieux faire comprendre la réalité des réfugiés à la communauté.

Ce volet débutera le 24 février, 19h, au pavillon Lucien-Brault, avec la présentation pour la première fois en Outaouais du documentaire sur le conflit syrien, Eau argentée, un film primé au Festival de Cannes en 2014. Une exposition de photos de zones urbaines de Syrie débutera à 18h.

Une conférence sur les réfugiés, présentée par le professeur Martin Laberge, du département des sciences sociales, centrera la question des réfugiés syriens dans une perspective historique plus large.

Enfin, une «bibliothèque vivante» aura lieu le samedi 2 avril, de 10h à 14h, à la bibliothèque de l'UQO et à la Maison du citoyen.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer