Se mobiliser pour un futur plus vert

Le directeur et cofondateur d'Équiterre, Steven Guilbeault, la... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le directeur et cofondateur d'Équiterre, Steven Guilbeault, la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, ainsi que le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, réunis à l'UQO jeudi soir.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de 400 citoyens se sont rassemblés jeudi soir à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) afin de parler d'environnement et pour trouver des pistes de solutions à la lutte aux changements climatiques.

La grande conférence sur le climat a accueilli la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, ainsi que le cofondateur et directeur d'Équiterre, Steven Guilbeault. Les deux invités ont eu l'occasion de partager leur expérience lors de la 21e Conférence sur le climat (COP21) qui s'est tenue à Paris.

Huit jeunes écocitoyens ont eu la chance d'interpeller les élus présents afin de partager leur vision d'avenir et en proposant des solutions qu'ils appliquent déjà dans leur milieu.

«Le monde doit faire une transition vers une économie à faible émission de carbone, a souligné la ministre McKenna. Cela ne va pas se faire du jour au lendemain, mais on sent que nous avons le momentum à travers le monde, le Canada, nos villes et même à Gatineau. Tout le monde a un rôle à jouer pour assurer notre succès collectif.»

Les «12 travaux»

De son côté, M. Guilbeault a fait l'état des 12 travaux du Canada - à l'image des 12 travaux d'Astérix - en invitant les citoyens à se mobiliser et à travailler en équipe. «Il y a beaucoup de travail à faire. Il faut repenser comment on produit l'énergie et comment on construit nos bâtiments. Il faut repenser nos moyens de transport, l'aménagement du territoire et même les déchets que nous produisons qui peuvent être transformés en source d'énergie par exemple», a-t-il illustré.

L'invitation à la conférence a été lancée par les organismes Enviro Éduc-Action et Climat Compétences, en collaboration avec le Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l'Outaouais (CREDDO).

«Ce soir nous avons eu la chance de prendre conscience des enjeux environnementaux et d'interpeller les élus et la population sur la pertinence d'agir. Une fois que les gens sont mobilisés, c'est plus facile de passer à l'action», soutient Benoit Delage, directeur général du CREDDO. L'organisme organisera cinq autres grandes conférences. La prochaine doit se tenir le 4 février et abordera la question de l'aménagement du territoire à la Ville de Gatineau. Il sera aussi question des bâtiments et des changements climatiques, des enjeux de santé publique, du cas de la forêt Boucher et de l'adaptation des infrastructures au cours des prochaines rencontres mensuelles qui s'échelonneront jusqu'au mois de mai.

La grande conférence sur le climat a aussi été organisée en partenariat avec le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, dans le cadre de son premier forum public. Ce dernier avait annoncé en campagne électorale qu'il avait l'intention d'aller à la rencontre des citoyens afin d'échanger avec eux sur différents sujets.

«Je vais continuer à avoir des rencontres mensuelles. L'objectif c'est de pouvoir écouter les questions et les pistes de solutions des citoyens et c'est aussi de pouvoir mettre les groupes communautaires et les individus ensemble, de les réunir», explique M. Fergus. Son prochain forum aura lieu en février et doit aborder la question de l'immigration, avec entre autres une présentation du ministre de l'Immigration, John McCallum.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer