«Donner de l'espoir à ceux qui vont mal»

Selon Robin (nom fictif), le temps des Fêtes... (Archives, La Presse)

Agrandir

Selon Robin (nom fictif), le temps des Fêtes est une période bien difficile pour plusieurs membres des AA.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Noël, un temps de réjouissances et de moments magiques partagés avec sa famille et ceux qu'on aime. Une définition classique de cette fête hivernale, mais une définition qui ne colle malheureusement pas à tout le monde.

Pour certains, Noël est plutôt synonyme de solitude. Pour que le moins de gens possible définissent Noël de cette façon, les Alcooliques anonymes (AA) ont organisé des activités du matin au soir, jeudi et vendredi.

Selon Robin (nom fictif), le temps des Fêtes est une période bien difficile pour plusieurs membres des AA. 

À première vue, on pourrait croire que la consommation ambiante d'alcool lors des fêtes familiales pourrait être une tentation pour un alcoolique. Or, Robin soutient qu'il existe des situations bien plus dramatiques.

«Plusieurs sont seuls, alors on leur offre de la fraternité, de l'écoute et un peu d'amour. [...] Ce n'est pas toujours évident d'aller voir sa famille. Certains ont honte d'aller les voir, il y a de la réparation à faire.»

Aussi membre des AA, Maxime (nom fictif) affirme que ç'a été son cas. Il explique que pendant plusieurs années, il n'a pas eu la force de tenter une réconciliation avec ses proches en raison du tort qu'il leur avait causé.

Aujourd'hui, Maxime va mieux. Son rapport avec sa famille aussi. Malgré tout, il prend le temps de se déplacer à la veille de Noël pour offrir son support à ceux qui souffrent à cause de l'alcoolisme.

«Si ceux qui vont bien ne sont pas là, ça ne sert à rien. Il faut qu'on puisse donner un peu d'espoir à ceux qui vont mal, leur montrer que ça peut aller mieux.»

Jeudi, à l'église Saint-François-de-Sales, et vendredi, à l'église Notre-Dame-de-l'Île, des réunions étaient organisées à partir de 9h jusqu'en début de soirée. 

Les participants étaient ensuite invités à participer à un repas collectif.

«On n'a pas beaucoup de moyens, mais on prend tous les moyens à notre disposition pour aider à combattre l'alcoolisme.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer