Doux réveillon

Tout indique qu'un record de chaleur vieux de près de 20 ans sera éclipsé sans... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout indique qu'un record de chaleur vieux de près de 20 ans sera éclipsé sans grande difficulté, jeudi, dans la région de la capitale fédérale.

Et rien ne permet aux météorologues d'assurer que le passage vers 2016 se fera sans la verdure qui teintera Noël.

La température maximale enregistrée depuis 1938 pour un 24 décembre à l'aéroport international d'Ottawa date de 1996, alors que le mercure avait grimpé jusqu'à 7,7 degrés Celsius. Avec une prévision d'un maximum de 16 °C pour la veille de Noël cette année, il y a fort à parier que le record sera battu.

L'histoire météorologique de la capitale ne devrait toutefois pas retenir la température du jour de Noël, puisqu'avec une prévision d'un maximum de 5 °C, le mercure se situera bien en dessous du record de 1982.

«Le 25, un peu d'air plus froid arrivera du nord, donc ça va au moins pousser toute l'humidité, indique Marie-Ève Giguère, météorologue à Environnement Canada. Ce sera donc plus sec et plus frais, mais toujours au-dessus des normales en termes de températures, puisqu'on sera près du point de congélation alors qu'on devrait être bien en dessous.»

Entre Noël et le jour de l'An, deux systèmes sont attendus, de sorte que «ça va jouer au yo-yo» côté météo, prévoit Mme Giguère. Les températures devraient osciller autour du point de congélation, ce qui pourrait causer des précipitations sous forme de neige ou de pluie.

«On risque aussi d'avoir des nuits plus fraîches, autour de -10 °C par exemple pour la nuit de dimanche à lundi, mais il y aura des périodes plus douces», précise la météorologue.

Il est aussi bien possible que de la pluie verglaçante se mêle aux festivités, rendant les nombreux déplacements difficiles sur le réseau routier.

L'incertitude par rapport à la trajectoire exacte qu'emprunteront les systèmes attendus entre Noël et le jour de l'An ne permet pas, pour l'instant, d'affirmer que l'arrivée de la nouvelle année se fera avec un tapis blanc dans la région, mais cela est «dans le domaine du possible», indique Mme Giguère.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer