Campement d'itinérants: la CSPO craint pour ses élèves

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais refuse d'exposer ses... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais refuse d'exposer ses élèves aux dangers d'un campement d'itinérants.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) s'oppose, pour des raisons de sécurité, à ce que le projet-pilote de campement de fortune pour itinérants en bordure du ruisseau de la Brasserie soit renouvelé par la Ville de Gatineau.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin et les conseillers Jocelyn Blondin et Denise Laferrière ont participé, fin octobre, à une réunion du conseil d'établissement de l'école secondaire de l'Île, au cours de laquelle plusieurs inquiétudes ont été soulevées au sujet de la présence du campement, toléré depuis trois étés par les autorités municipales. Le dernier campement a été démantelé à la fin octobre.

Le conseil d'établissement a présenté un registre d'incidents compilés par le personnel et la direction de l'école. On y rapporte notamment une altercation entre campeurs devenue un «spectacle» pour les élèves, l'utilisation des toilettes de l'école par les itinérants, des campeurs qui «vident les conteneurs de matériaux sans ramasser après», l'intervention fréquente de la police, la présence de «livres pornographiques de jeunes filles» et un incident au cours duquel des jeunes ont lancé des roches sur le campement, ce qui a causé une dispute avec les itinérants.

La présidente de la CSPO, Johanne Légaré, affirme que les représentants de la Ville ont été à l'écoute des préoccupations soulevées par l'école et les parents.

«Le conseil d'établissement a été très clair, ils ne veulent pas qu'on répète cette expérience-là à cet endroit-là», indique Mme Légaré, qui partage ce point de vue. «Ce n'est pas vraiment l'endroit idéal, selon moi, pour installer un camp comme ça», dit-elle.

La principale inquiétude concerne la sécurité des élèves de l'école secondaire de l'Île et de tous les jeunes qui s'y rendent pour des activités, comme les camps de jour estivaux.

«La CSPO encourage toujours les marcheurs à se rendre à pied à l'école, et une partie de la clientèle doit passer par le tunnel de la rue Amherst et longer le ruisseau, explique Mme Légaré. Certains élèves, sans se sentir menacés, sont inconfortables de passer près du campement. Pour nous, la sécurité des élèves est primordiale, et on ne veut pas attendre qu'un événement fâcheux se produise. [...] Ce n'est pas qu'on ne veut pas voir les campeurs ou les bannir, mais il y a quand même un souci de sécurité.»

Le maire de Gatineau dit lui aussi partager les inquiétudes liées à la sécurité, mais souligne que la décision devra être «collective». «Ça fait longtemps qu'on dit que pour toutes sortes de raisons, notamment la proximité avec l'école, le projet ne reviendra pas sous sa forme actuelle, dit Maxime Pedneaud-Jobin. S'il y a quelque chose qui revient, il faut que ça règle la plus grande partie des incidents qui ont eu lieu à l'école.»

«Séparation physique»

Le maire note qu'il n'est toutefois pas évident de trouver la solution idéale, puisque la proximité avec le phénomène de l'itinérance ne peut être éclipsée.

La Soupe populaire, le Gîte Ami, la pauvreté et l'école continueront de cohabiter dans le Vieux-Hull, d'où l'importance, selon le maire, d'impliquer tous les intervenants concernés. Diverses options sont sur la table, affirme M. Pedneaud-Jobin, dont celle d'une «séparation physique» entre le campement et l'école. Il est cependant trop tôt pour déterminer quelle sera l'avenue choisie, précise le maire.

Un bilan de l'expérience du campement est en train d'être réalisé. La CSPO s'attend à être convoquée à une réunion avec la Ville le mois prochain pour obtenir les grandes lignes de cette analyse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer