Des milliers de personnes verdissent la capitale

  • Selon les organisateurs, plus de 25000 personnes ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Selon les organisateurs, plus de 25000 personnes ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 1 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Sur la photo: Laura Pépin, avant le depart de la marche. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Sur la photo: Laura Pépin, avant le depart de la marche.

    Martin Roy, LeDroit

  • 2 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Le militant écologiste David Suzuki était de la partie. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Le militant écologiste David Suzuki était de la partie.

    Martin Roy, LeDroit

  • 3 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 4 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Sur la photo: Joanne Leblanc écoute attentivement divers intervenants avant le début de la marche. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Sur la photo: Joanne Leblanc écoute attentivement divers intervenants avant le début de la marche.

    Martin Roy, LeDroit

  • 5 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 6 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 7 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Sur la photo: Gisela Dorey et son costume aux tendances naturelles. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Sur la photo: Gisela Dorey et son costume aux tendances naturelles.

    Martin Roy, LeDroit

  • 8 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Avec leurs costumes éclatants, Caroline Rimbaud et Olivia Dorey ont attiré beaucoup d'attention. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. Avec leurs costumes éclatants, Caroline Rimbaud et Olivia Dorey ont attiré beaucoup d'attention.

    Martin Roy, LeDroit

  • 9 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 10 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 11 / 12
  • Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat. (Martin Roy, LeDroit)

    Plein écran

    Des milliers de manifestants ont envahi les rues d'Ottawa pour réclamer un accord sur le climat.

    Martin Roy, LeDroit

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans la capitale nationale dimanche pour lancer un message à l'aube de la Conférence de Paris sur le climat. Une exigence claire pour les gouvernements du monde: adopter des mesures concrètes et ambitieuses pour stopper le réchauffement climatique.

Des hôtels de ville de Gatineau et d'Ottawa, les gens sont partis en direction de la colline parlementaire où ils se sont regroupés par milliers - plus de 25 000, clament les organisateurs du rassemblement.

Des rassemblements sembables ont eu lieu un peu partout dans le monde, dont à Paris.

Une fois arrivés, les participants se sont massés pour former la devise de l'événement: 100% possible. Le message est simple, il est 100% possible de mettre en place une économie 100% propre et renouvelable d'ici 2050, une date ciblée par les chercheurs afin d'éviter un réchauffement global trop important.

«C'est 100% possible, un peu comme la Ville de Vancouver vient de faire. Elle vient de dire qu'ils n'auront plus d'énergie fossile d'ici 2050», souligne le président d'Enviro Éduc-Action et ex-maire de Gatineau, Marc Bureau.

Plus discret depuis qu'il n'est plus en poste à la Maison du citoyen, M. Bureau continue de militer contre le réchauffement climatique. Il se dit fier de son bilan environnemental à la Ville, mais surtout, de voir que les élus à la table du conseil démontrent une volonté de poursuivre dans le même sens.

D'ailleurs, son successeur, Maxime Pedneaud-Jobin, était présent à la marche et a réaffirmé cette nécessité pour Gatineau de faire sa part.

«Pour moi, c'est un des plus grands enjeux, sinon le principal enjeu contemporain. [...] Le problème est mondial, mais les solutions, souvent, sont locales», affirme l'actuel maire de Gatineau.

Même son de cloche chez les conseillers Sylvie Goneau et Daniel Champagne, ainsi que chez la mairesse de Chelsea, Caryl Green, qui étaient également présents au rassemblement.

D'ailleurs, la décision de la Ville de Vancouver a piqué la curiosité de M. Champagne.

«On n'a pas d'initiative encore qui pourrait ressembler à Vancouver. Mais, sans contredit, c'est quelque chose qu'on devra regarder prochainement», affirme l'élu du district du Versant.

Mme Goneau ajoute que dans sa réflexion sur le plan d'urbanisme, la Ville doit inclure des mesures pour que la disposition des quartiers encourage le transport actif.

«Il faut arrimer la réglementation de nouveaux projets pour faire l'inclusion de sentiers cyclables pour que les gens puissent [...] se rendre plus facilement à leur travail.»

Selon Marc Bureau, la marche d'Ottawa était loin d'être isolée alors qu'environ 2000 rassemblements du genre devaient avoir lieu à travers le monde, dimanche, dont 80 au Canada.

Sans contredit, le rassemblement est l'un des plus importants à survenir à Ottawa depuis un bon moment. Voyons si le nombre était suffisant pour que le message se rende au gouvernement.

En tout cas, le député d'Hull-Aylmer, Greg Fergus, y participait. La ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, en direct de Paris, a quant à elle tweeté plusieurs messages d'appui à la manifestation.

M. Pedneaud-Jobin, avant le début de la marche à Gatineau, s'est permis de lancer à la foule que le «temps du déni est terminé», en référence à l'attitude du gouvernement conservateur face aux questions environnementales.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer