La région parraine des réfugiés syriens

André Fortin, Mike Duggan et Raymond Sabourin soutiennent... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

André Fortin, Mike Duggan et Raymond Sabourin soutiennent la campagne de parrainage.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mama Afou
Le Droit

Doucement, mais sûrement, les initiatives de parrainage de réfugiés syriens prennent de l'ampleur dans la région. À Aylmer, le prêtre-curé des paroisses St-Paul et St-Médard, Yves Mayer, a décidé de lancer un appel aux dons pour parrainer une famille.

C'est après avoir vu les images de Syriens qui fuient chaque jour leur pays dans des conditions parfois atroces pour rejoindre l'Europe que l'abbé Mayer a décidé de faire cet appel. Dès le début, le prêtre a reçu un fort soutien de la part des paroissiens.

«J'ai parlé devant la paroisse et j'ai eu une réaction formidable. Dès la première journée, des centaines de personnes ont donné leur nom pour devenir bénévoles», explique-t-il.

Ainsi, c'est sous l'indication du père Fadi Atalla, curé de la paroisse St-Paul des syriaques à Ottawa, que la famille Kassar a été identifiée pour être parrainée. Cette famille composée du père Samer Kassar, de la mère Ruba Al Zein et des enfants Amer (6 ans) et Tia (2 ans) Kassar vit en ce moment au Liban, car elle a fui la Syrie après le bombardement de leur maison.

Élan de générosité

Depuis, l'appel de l'abbé Mayer, près de 25 000$ ont été amassés sur les 28 000$ nécessaires pour parrainer la famille Kassar. Raymond Sabourin, responsable du Groupe de Parrainage de Réfugiés des paroisses St-Paul et St-Médard, croit qu'il y a un réel élan de solidarité qui se crée autour de ce projet. «La campagne fonctionne très bien, on a des gens qui nous téléphonent, qui veulent participer dans nos communautés, confie-t-il. C'est un projet mobilisateur pour les paroissiens et pour la population, on pourrait devenir un modèle pour les autres paroisses dans le diocèse et pour d'autres groupes privés.»

En plus d'attirer les paroissiens et la population, cette campagne de parrainage a aussi attiré certains politiciens de la région. C'est le cas du député du Pontiac à l'Assemblée nationale, André Fortin, et du conseiller municipal gatinois Mike Duggan qui ont offert 1000$ chacun pour ce projet.

«Pour nous qui sommes sain et sauf dans nos foyers, c'est un cri de coeur humanitaire de s'engager d'une manière ou d'une autre en aidant la communauté dans ce projet de parrainage» explique M. Duggan.

Tous les fonds recueillis pour ce projet seront ainsi entièrement versés à l'organisme Accueil Parrainage Outaouais qui aura la responsabilité légale de parrainer la famille. M. Sabourin espère bien que l'application pour le parrainage arrive entre les mains du gouvernement du Québec d'ici la fin novembre. Ensuite, c'est le gouvernement fédéral qui prendra en charge le dossier pour faire venir la famille au Canada.

Même si l'arrivée des Kassar prendra encore quelques mois, M. Sabourin souhaite que les dons continuent d'affluer pour lancer un nouveau processus de parrainage pour l'accueil d'une deuxième famille de réfugiés syriens à Aylmer.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer