Sortir de la pauvreté en devenant entrepreneur

L'Armée du Salut espère que son initiative permettra... (Photo: PC)

Agrandir

L'Armée du Salut espère que son initiative permettra de sortir des gens de la pauvreté.

Photo: PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les jeunes parents touchés par la pauvreté peuvent désormais compter sur un programme innovateur en entrepreneuriat pour tenter d'améliorer leur sort et retrouver une stabilité financière.

C'est exactement ce que la mère monoparentale de trois enfants, Raven Chopowick, a décidé de faire l'année dernière en s'inscrivant au programme Hope Ventures du Centre Bethany Hope de l'Armée du Salut à Ottawa. L'initiative vise à donner des outils aux parents pour créer leur entreprise tout en offrant des services primordiaux pour leurs enfants. 

«J'ai senti le besoin de faire quelque chose pour améliorer le sort de ma famille, mais je voulais rester présente dans la vie de mes enfants, admet la femme de 25 ans. Je rêve d'être propriétaire d'une boulangerie depuis l'âge de 16 ans, mais je ne savais pas par où commencer.»

Forte de conseils d'une experte au Centre Bethany Hope, situé sur l'avenue Woodroofe, et profitant du service de garde gratuit de l'établissement, Mme Chopowick s'est lancée en affaires en fondant dans sa maison le Crunchy Cabin, une boulangerie se spécialisant dans des «gâteries» sans produits laitiers, soya, ni gluten.

«Afin d'assurer la sécurité financière des jeunes parents à plus long terme, nous misons sur leur esprit créatif et entrepreneurial. Nous croyons qu'il y a un lien entre l'entrepreneuriat et leur habileté d'éviter les modèles de la pauvreté», explique Naomi Praamsma, directrice administrative du centre.

À cet effet, 30 personnes ont profité du programme Hope Ventures l'an dernier et aujourd'hui, 18 PME ont été créées par ces premiers diplômés. 

Fort de ce succès, le Centre Bethany Hope a reçu un coup de pouce de 334 000$ du gouvernement de l'Ontario vendredi pour financer cette initiative pour les trois prochaines années. L'objectif est de changer la vie d'une centaine de personnes.  

Tout parent âgé de 29 ans ou moins peut s'inscrire gratuitement au programme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer